En vous rendant sur KLM.com, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus sur les cookies.

Le conte de la Petite Sirène

Tout le monde connaît le conte de la Petite Sirène, la fameuse histoire de la sirène qui accepte de changer sa queue de poisson en jambes humaines par amour, mais doit pour cela abandonner sa voix à la Sorcière des Mers. L'écrivain danois Hans Christian Andersen écrivit cette histoire en 1836. En hommage, une sculpture représentant la Petite Sirène a été placée sur le Quai de Langelinie, à Copenhague.

Elle est assise sur un rocher de granit dans le vieux quartier portuaire de Nyhavn. La Petite Sirène est devenue malgré elle une des attractions les plus populaires de Copenhague. Tous les jours, des dizaines de visiteurs viennent se prendre en photo avec la statue. Celle-ci doit son existence au danois Carl Jacobsen, le fondateur de la brasserie Carlsberg. En 1909, il assista à un ballet inspiré du conte d'Andersen. Jacobsen quitta le théâtre profondément impressionné par le conte de fées et demanda au sculpteur danois Edvard Eriksen de créer une statue représentant la Petite Sirène.

La statue de la Petite Sirène

Danemark

Copenhague

Hans Christian Andersen

Une histoire d'amour tragique

La Petite Sirène raconte la triste histoire d'une jeune sirène qui sauve un prince de la noyade lors d'une tempête. Tombée follement amoureuse de lui, elle renonce à l'océan pour la terre ferme. Pour trouver son prince, elle cède sa voix en échange d'une paire de jambes. Elle dispose alors de trois jours pour qu'il l'embrasse passionnément, seul moyen pour elle de conserver son apparence humaine. Sans ce baiser, elle se transformera en écume de mer. Le prince est captivé par sa beauté, mais ne parvient pas à la reconnaître. Il se souvient seulement d'avoir été sauvé par une jeune fille à la voix magique. Il en épouse finalement une autre. Le cœur brisé, la Petite Sirène se jette d'une falaise et se transforme en écume de mer.

Une statue riche d'histoire

Une sirène, deux modèles

Jacobsen tenait à ce que la ballerine danoise Ellen Price serve de modèle pour la statue, mais la jeune femme refusa de poser nue. Finalement, c'est le corps de la femme d'Eriksen qui servit de modèle et Ellen Price prêta uniquement son visage à la statue. La sculpture, haute de 1,25 mètres, fut dévoilée en août 1913 et s'inscrit dans la tendance qui consistait alors à décorer les parcs et les rues de la ville avec des sculptures de personnages classiques et historiques.

Décapitée et copiée

La statue du port perd un peu de sa magie si l'on tient compte du fait qu'il s'agit en fait d'une copie. L'original est conservé dans un lieu tenu secret par les héritiers d'Eriksen, et c'est probablement une bonne chose. Au fil des ans, la Petite Sirène a été endommagée à plusieurs reprises et a même été décapitée, en 1964, par des artistes politiquement engagés du mouvement situationniste. Sa tête fut raccrochée, mais disparut à nouveau en 1998. Comme dans une authentique histoire criminelle, elle fut ensuite renvoyée anonymement à une station de télévision locale.

La Petite Sirène fut décapitée à plusieurs reprises

Crédits photos

En savoir plus sur Copenhague

Retour en haut de la page
  • www.airfrance.nc
  • www.skyteam.com