KLM uses cookies.

KLM’s websites use cookies and similar technologies. KLM uses functional cookies to ensure that the websites operate properly and analytic cookies to make your user experience optimal. Third parties place marketing and other cookies on the websites to display personalised advertisements for you. These third parties may monitor your internet behaviour through these cookies. By clicking ‘agree’ next to this or by continuing to use this website, you thereby give consent for the placement of these cookies. If you would like to know more about cookies or adjusting your cookie settings, please read KLM’s cookie policy.

Votre navigateur ne semble pas à jour.
Pour utiliser en toute sécurité toutes les fonctionnalités de KLM.com, nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur, ou d'en choisir un autre. Si vous poursuivez avec cette version, certaines parties du site internet pourraient ne pas s'afficher correctement, ou ne pas s'afficher du tout. La sécurité de vos informations personnelles est par ailleurs mieux préservée avec un navigateur mis à jour.

 

Le temple du soleil levant

La Thaïlande compte des dizaines de milliers de temples, dont un des plus connus est Wat Arun, à Bangkok. Ce complexe, situé au bord du fleuve Chao Phraya, offre la particularité d'être incrusté de milliers de fragments de porcelaine qui scintillent dans la lumière. La vue sur le fleuve et la ville est tout aussi impressionnante que la riche collection de figures mythiques et de statues du Bouddha exposées ici.

Les 5 tours du temple Wat Arun dominent le Chao Phraya, le plus grand fleuve de Thaïlande. La pagode centrale, la plus grande, représente le mont Meru, montagne mythique qui, selon les bouddhistes, serait le centre de l'univers. Chaque centimètre carré de ses murs est entièrement incrusté de porcelaine chinoise. Les fragments proviennent de tuiles et de vaisselle utilisées comme lest sur les navires qui faisaient la liaison entre la Chine et Bangkok. Le temple revêt une apparence magique à la tombée du jour, lorsque les mosaïques des tours brillent sous les projecteurs. Le bâtiment, merveilleusement éclairé, se reflète alors à la surface du fleuve... Un moment idéal pour une croisière sur un bateau-restaurant en teck.

Dans la solitude de la rive droite

La majeure partie des attractions touristiques de Bangkok se trouve sur la rive orientale du fleuve Chao Phraya. Seul Wat Arun, qui se dresse à Thonburi sur la rive droite du fleuve, fait exception. Sa situation est liée au vœu du roi Taksin d’établir la capitale de ce côté du fleuve il y a quelque 230 ans. Un matin à l’aube, il amarra son bateau au temple et décida que celui-ci ferait partie de son palais. Depuis, le complexe de Wat Arun est aussi appelé « Temple de l'aube ».

Thonburi ne fut pas longtemps capitale du royaume, car Taksin régna moins de 15 ans. À la fin de cet âge d'or, les moines désertèrent le temple, et les bâtiments tombèrent en ruine. Il fallut de nombreuses années avant qu'un nouveau roi décide de restaurer le site et d'agrandir le temple alors à l'abandon. C'est le Prang, sa tour en forme « d'épi de maïs », qui fit l'objet des plus nombreuses attentions. Haute de 79 mètres, elle domine littéralement les bâtiments alentour.

Soutenant la tour

Entre bouddhas et démons

Attention, il est impossible de pénétrer dans ce complexe en catimini, car deux géants mythiques en gardent l'entrée. Cependant, ils sont bien loin d'être les seules statues que l’on peut admirer ici. La première terrasse, ou premier ciel, regorge de statues de Bouddha illustrant différents épisodes de sa vie. Chaque étage du temple est soutenu par des gardes démoniaques et des Kinnaree, créatures semi-humaines.