KLM uses cookies.

KLM’s websites use cookies and similar technologies. KLM uses functional cookies to ensure that the websites operate properly and analytic cookies to make your user experience optimal. Third parties place marketing and other cookies on the websites to display personalised advertisements for you. These third parties may monitor your internet behaviour through these cookies. By clicking ‘agree’ next to this or by continuing to use this website, you thereby give consent for the placement of these cookies. If you would like to know more about cookies or adjusting your cookie settings, please read KLM’s cookie policy.

Votre navigateur ne semble pas à jour.
Pour utiliser en toute sécurité toutes les fonctionnalités de KLM.com, nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur, ou d'en choisir un autre. Si vous poursuivez avec cette version, certaines parties du site internet pourraient ne pas s'afficher correctement, ou ne pas s'afficher du tout. La sécurité de vos informations personnelles est par ailleurs mieux préservée avec un navigateur mis à jour.

 

Une ville au cœur antique

La riche histoire de Lima se trouve concentrée dans le centre historique de la ville, connu par les habitants comme le Cercado de Lima (district de Lima). L'architecture se compose d'une intéressante collection de basiliques, couvents, maisons et places datant du 16ème siècle. Ce patrimoine culturel unique, situé sur les rives de la rivière Rimac, a reçu la prestigieuse appellation de patrimoine mondial de l'UNESCO.

Francisco Pizarro a fondé sa Ciudad de los Reyes, la « cité des rois », en 1535. Le nom n'est pas vraiment resté, mais la ville est devenue le centre de l'Amérique du Sud. Pendant trois siècles, Lima a été la capitale politique, religieuse et économique du Nouveau Monde et le lieu de résidence du vice-roi. Diverses autorités s'y sont établies, rapidement suivies par des églises, des couvents, des maisons, des ponts et des places. Ces exemples impressionnants de l'architecture coloniale évoquent une époque révolue.

Le monastère de Saint François

Un musée d'architecture en plein air

Une partie du centre historique de Lima est également connue sous le nom de « Damero de Pizarro » (« damier de Pizarro »). Cette appellation vient du fait que les rues ont été aménagées selon un quadrillage rectiligne et régulier. Le quartier est très compact et à partir de la Plaza Mayor, ancienne Plaza de Armas (place d'armes), la plupart des monuments sont accessibles à pied. Ne manquez pas la Casa de Aliaga, la plus ancienne maison coloniale de la ville et peut-être de toute l'Amérique du Sud, ainsi que le Palais Torre Tagle, le siège actuel du ministère des Affaires étrangères.



L'une des attractions les plus impressionnantes est le complexe du monastère de Saint François, qui se compose de trois églises, cinq monastères, une bibliothèque et plusieurs cryptes. Vous pouvez suivre un guide pour une visite de 45 minutes à travers ces magnifiques bâtiments à l'intérieur classique, décorés de fresques, de peintures et de sculptures en bois, et renfermant des milliers de vieux livres reliés en cuir et une estimable collection d'art. Les cryptes, qui jusqu'au début du 19ème siècle servaient de cimetière à Lima, constituent le clou de la visite. Plus de 15 000 personnes y ont trouvé leur dernière demeure.

Le célèbre balcon

Lors d'une promenade parmi les monuments historiques de Lima, il est difficile de manquer les superbes balcons en bois. Quelques exemples célèbres sont ceux de la façade du palais de l'archevêque et les balcons de la Casa de Pilatos, la Casa del Oidor et la Casa Negreiros. Comme les balcons constituent un aspect caractéristique de l'architecture coloniale, la ville a encouragé ses habitants à les adopter. L'objectif est de s'assurer que les balcons sont bien entretenus et conservés en tant que monuments culturels et historiques.

+ En savoir plus

Les balcons du palais de l'archevêque
Lima, la cité des rois

Lima reste Lima

Avant même l'arrivée de Francisco Pizarro, le village sur la rivière portait le nom de Lima. Personne ne sait exactement d'où vient ce nom. Il peut être dérivé de l'aymara, une langue locale dans laquelle « lima-limaq » signifie fleur jaune. L'origine pourrait également résider dans le mot quechua « rimaq ». Rimaq signifie « orateur » et les Espagnols prononçaient le mot comme « limaq ». Bien que Pizarro ait baptisé la ville avec le nom prometteur de Ciudad de los Reyes (cité des rois), les habitants ont continué à l'appeler Lima.