KLM uses cookies.

KLM’s websites use cookies and similar technologies. KLM uses functional cookies to ensure that the websites operate properly and analytic cookies to make your user experience optimal. Third parties place marketing and other cookies on the websites to display personalised advertisements for you. These third parties may monitor your internet behaviour through these cookies. By clicking ‘agree’ next to this or by continuing to use this website, you thereby give consent for the placement of these cookies. If you would like to know more about cookies or adjusting your cookie settings, please read KLM’s cookie policy.

Votre navigateur ne semble pas à jour.
Pour utiliser en toute sécurité toutes les fonctionnalités de KLM.com, nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur, ou d'en choisir un autre. Si vous poursuivez avec cette version, certaines parties du site internet pourraient ne pas s'afficher correctement, ou ne pas s'afficher du tout. La sécurité de vos informations personnelles est par ailleurs mieux préservée avec un navigateur mis à jour.

 

Une île où les manchots sont rois

Située au large de la côte de Valparaíso, la petite île de Cachagua abrite une importante colonie de manchots en voie de disparition. Il s'agit d'un espace naturel protégé, et elle est donc inhabitée et interdite aux visiteurs. Il est cependant possible de faire le tour de l'île en bateau de pêche ou en canoë pour observer de plus près le sympathique dandinement de ces petits animaux.

Il n'y a pas qu'au pôle Sud que l'on rencontre des manchots, mais aussi sur l'île Cachagua, un minuscule îlot rocheux de 150 mètres sur 300 situé au centre du Chili. L'île est située sur la Costa Esmeralda, au nord de Valparaiso et de Viña del Mar. C'est un paradis pour les loutres de mer, les dauphins, les otaries et les oiseaux marins, notamment le pélican thage, une espèce menacée. Mais l'attraction principale de cet îlot rocheux, surnommé « Île aux manchots », est une bruyante colonie de plus de 2 000 manchots de Magellan et de Humboldt.

Île Cachagua
Île Cachagua

Santiago du Chili

Manchots de Magellan

Un nom d'explorateur

Le manchot de Magellan tient son nom de l'explorateur portugais du 15ème siècle, Fernão de Magalhães (Ferdinand de Magellan). Ces animaux se nourrissent de calamars, de krill et de crustacés, et font eux-mêmes le régal des otaries et des oiseaux de proie. Ils vivent en grandes colonies le long de la côte chilienne, sur la Terre de Feu et les îles Malouines. Il existe plusieurs millions de manchots de Magellan, mais leur nombre diminue rapidement en raison de la surpêche, des changements climatiques et des marées noires. C'est pourquoi l'Union internationale pour la conservation de la nature les a mis sur sa Liste rouge des espèces menacées.

Des espèces menacées d'extinction

Le manchot de Humboldt doit son nom à un autre grand explorateur, le scientifique allemand du 19ème siècle Alexander von Humboldt. Cette espèce menacée vit le long des côtes du Pérou et du Chili, où le courant froid de Humboldt leur fournit de grandes quantités d'anchois et de sardines. Ces animaux se reproduisent dans des grottes jonchées de guano (fiente d’oiseaux marins utilisée comme engrais), et l'exploitation de ce dernier a entraîné la disparition d'une grande partie de leur habitat naturel. Le nombre de manchots de Humboldt n'est plus que de 50 000 spécimens.

Manchot de Humboldt

“Louer un bateau à moteur pour voir les manchots”

L'île aux manchots

L'Isla Cachagua se situe à 100 mètres des côtes, au large de la station balnéaire de Cachagua, à 75 km au nord de Valparaiso et à 165 km de Santiago. De la capitale, plusieurs excursions à la journée sont disponibles pour visiter la région. Kayak Australis propose des excursions à la journée et un tour de l'île en canoë. Vous pouvez aussi organiser votre propre circuit en louant un bateau à moteur dans le village de pêcheurs de Caleta de Zapallar. Les manchots peuvent également être aperçus depuis la plage de Cachagua. Vous aurez toutefois besoin d'une paire de jumelles pour les observer.