KLM uses cookies.

KLM’s websites use cookies and similar technologies. KLM uses functional cookies to ensure that the websites operate properly and analytic cookies to make your user experience optimal. Third parties place marketing and other cookies on the websites to display personalised advertisements for you. These third parties may monitor your internet behaviour through these cookies. By clicking ‘agree’ next to this or by continuing to use this website, you thereby give consent for the placement of these cookies. If you would like to know more about cookies or adjusting your cookie settings, please read KLM’s cookie policy.

Votre navigateur ne semble pas à jour.
Pour utiliser en toute sécurité toutes les fonctionnalités de KLM.com, nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur, ou d'en choisir un autre. Si vous poursuivez avec cette version, certaines parties du site internet pourraient ne pas s'afficher correctement, ou ne pas s'afficher du tout. La sécurité de vos informations personnelles est par ailleurs mieux préservée avec un navigateur mis à jour.

 

Des plages cachant des œufs de tortues

Si vous avez déjà plongé près des récifs et des épaves autour d'Aruba, vous les avez peut-être déjà rencontrées : il s'agit bien sûr des tortues marines. Ces tortues sont comme des pigeons voyageurs sous-marins : peu importe la distance qui les sépare de leur lieu de départ, elles y reviennent toujours. Leur « point de départ » est la plage d'Aruba où elles ont éclos, et où elles viennent pondre la génération suivante.

Avec un peu de chance, vous pourrez non seulement voir les mères en train de faire leur nid, mais également les bébés tortues sortant de leur œuf. Vous pourrez observer ce phénomène sur la côte ouest d'Aruba, en particulier dans la zone des bâtiments peu élevés située le long d'Eagle Beach. La nidification a lieu de mars à septembre, et les œufs éclosent de mai à novembre. Les zones sont marquées et, dans la mesure du possible, les tortues ne doivent être perturbées d'aucune manière.

Un spectacle fascinant

On compte 4 espèces de tortues marines sur Aruba : la tortue verte, la tortue caouanne, la tortue imbriquée et la tortue luth, rarement observée. Toutes sont des espèces menacées, il est donc extrêmement important que ces animaux soient protégés.
Bien qu'elles semblent léthargiques, les tortues marines peuvent parcourir d'impressionnantes distances dans l'océan. Tous les 2 à 5 ans, elles ont recours au champ magnétique de la terre pour revenir sur la plage où elles sont nées. Les femelles qui reviennent pondent de nombreux œufs dans des nids qu'elles recouvrent soigneusement de sable.

Vous aurez peut-être la chance de pouvoir assister, de loin, à l'éclosion des bébés tortues. Vous verrez tout d'abord le sable bouger. La baisse de température à la fin de la journée est le signe que les jeunes tortues attendent pour toutes se ruer vers l'eau. Après le coucher du soleil, il est important que toutes les lumières de la zone soient éteintes, car elles peuvent désorienter les jeunes tortues, qui pourraient alors se diriger dans la mauvaise direction.

Seule une jeune tortue sur 1 000 atteint l'âge adulte.
Presque dans l'eau

Des observateurs informés

Turtuga Aruba est une organisation bénévole qui repère et protège les nids de tortues. Elle informe également le public sur les nids, car des observateurs mal informés peuvent causer des dommages considérables. Les règles de conduite les plus importantes quand un nid éclot sont d'éteindre toutes les lumières, de ne pas toucher les tortues et de ne pas entraver leur accès à la mer. Il est important que les tortues nouvellement écloses puissent trouver leur chemin et se remémorer l'emplacement de la plage. Après tout, elles ont besoin de revenir sur ce lieu afin d'assurer leur descendance !

“Il est essentiel que les tortues nouvellement écloses trouvent leur propre chemin.”