KLM uses cookies.

KLM’s websites use cookies and similar technologies. KLM uses functional cookies to ensure that the websites operate properly and analytic cookies to make your user experience optimal. Third parties place marketing and other cookies on the websites to display personalised advertisements for you. These third parties may monitor your internet behaviour through these cookies. By clicking ‘agree’ next to this or by continuing to use this website, you thereby give consent for the placement of these cookies. If you would like to know more about cookies or adjusting your cookie settings, please read KLM’s cookie policy.

Votre navigateur ne semble pas à jour.
Pour utiliser en toute sécurité toutes les fonctionnalités de KLM.com, nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur, ou d'en choisir un autre. Si vous poursuivez avec cette version, certaines parties du site internet pourraient ne pas s'afficher correctement, ou ne pas s'afficher du tout. La sécurité de vos informations personnelles est par ailleurs mieux préservée avec un navigateur mis à jour.

 

Le passé turbulent de la cathédrale

Dans le centre-ville historique de Zagreb, les deux tours de l'énorme cathédrale de style néo-gothique dépassent les autres bâtiments. Son nom officiel est la « cathédrale de l'Assomption de Marie », mais elle est connue populairement comme la cathédrale de Zagreb. L'extérieur tout comme l'intérieur sont d'une beauté à couper le souffle, et aucune dépense, aucun effort n'ont été épargnés pour orner la cathédrale de nombreuses peintures murales et de nombreux autels.

La cathédrale de Zagreb est le monument le plus remarquable de la ville. Sa première pierre fut posée en 1093, mais son aspect actuel est relativement récent. Après qu'un tremblement de terre a détruit la plus grande partie du bâtiment en 1880, le célèbre architecte de Cologne, Hermann Bollé, a conçu une toute nouvelle façade, en y ajoutant les deux clochers de 105 mètres de haut. Si vous vous tenez face à la cathédrale, la tour de gauche peut paraître moins haute, mais c'est seulement une illusion d'optique. C'est une blague de l'architecte qui voulait imiter l'asymétrie de la nature.

La cathédrale de Zagreb et ses deux clochers
La cathédrale de Zagreb et ses deux clochers

Zagreb

Une histoire riche et pleine de rénovations

Grâce à la richesse de son histoire, la cathédrale est une attraction importante pour les habitants comme pour les touristes. Le bâtiment a été achevé en 1217, mais seulement quelques décennies plus tard, en 1242, il a été dévasté par les Tartares. En 1263, la structure a été entièrement rénovée dans un style gothique. Les murs et les tours ont été ajoutés au 16ème siècle tandis qu'au 17ème siècle, une immense tour a été placée à côté de la cathédrale. Depuis 1990, une rénovation progressive de la cathédrale est en cours afin de préserver son état.

Les tours de la cathédrale surplombant la ville

Pas seulement une jolie façade

La cathédrale, qui peut accueillir jusqu'à 5 000 personnes, dispose d'autels en marbre néo-gothiques, de vitraux et d'une superbe chaire. Elle est aussi le lieu du dernier repos du controversé Aloysius Stepinac, archevêque croate qui est enterré dans une tombe réalisée par le sculpteur et architecte croate Ivan Meštrović. Une image de l'archevêque se trouve sur une plate-forme surélevée derrière l'autel principal. Stepinac a dirigé l'Église catholique croate pendant la Seconde Guerre mondiale, et bien que cela n'ait jamais été prouvé, il existe de fortes indications tendant à démontrer qu'il avait des liens avec les Nazis.

La chaire de la cathédrale de Zagreb

Crédits photos

  • Les tours de la cathédrale surplombant la ville: Mike Raanhuis, iFly KLM Magazine
  • La chaire de la cathédrale de Zagreb: Mike Raanhuis, iFly KLM Magazine