KLM uses cookies.

KLM’s websites use cookies and similar technologies. KLM uses functional cookies to ensure that the websites operate properly and analytic cookies to make your user experience optimal. Third parties place marketing and other cookies on the websites to display personalised advertisements for you. These third parties may monitor your internet behaviour through these cookies. By clicking ‘agree’ next to this or by continuing to use this website, you thereby give consent for the placement of these cookies. If you would like to know more about cookies or adjusting your cookie settings, please read KLM’s cookie policy.

Votre navigateur ne semble pas à jour.
Pour utiliser en toute sécurité toutes les fonctionnalités de KLM.com, nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur, ou d'en choisir un autre. Si vous poursuivez avec cette version, certaines parties du site internet pourraient ne pas s'afficher correctement, ou ne pas s'afficher du tout. La sécurité de vos informations personnelles est par ailleurs mieux préservée avec un navigateur mis à jour.

 

L'étrange parc de sculptures de Gustav Vigeland

Il s'agit non seulement de l'attraction touristique la plus populaire de Norvège, mais aussi du plus grand parc de sculptures au monde rempli d'œuvres d'un même artiste : la collection de 212 statues de pierre, bronze et fonte de Gustav Vigeland dans le parc Vigeland. Le parc est ouvert 24 heures sur 24, 365 jours par an et en plus, l'entrée est gratuite. De l' « Enfant en colère » à l'imposant « Monolithe », les statues grandeur nature sont un plaisir à découvrir aussi bien l'été que l'hiver.

Quel meilleur magnum opus pourrait souhaiter un sculpteur ? Pendant 20 ans, Gustav Vigeland (1869-1943) a travaillé sur une exposition en plein air dans la cour de sa maison et dans son studio de Frogner, un quartier d'Oslo. Le site est devenu un parc complet de sculptures avec 212 statues en granite et bronze. Vigeland a non seulement créé toutes les sculptures, mais il a également conçu le parc, y compris l'architecture du jardin, les ponts, les fontaines et l'enceinte. Mais il n'a jamais pu profiter de son parc dans toute sa splendeur, car la plupart des sculptures n'y ont été installées qu'en 1950, 7 ans après sa mort.

Prendre une photo avec L'enfant en colère

Beaucoup des sculptures grandeur nature comprennent elles-mêmes des dizaines de petites silhouettes, comme le pont avec 58 hommes, femmes et enfants nus dans toutes les poses imaginables. « Sinnataggen » (L'enfant en colère), un petit garçon piétinant rageusement le sol, est la sculpture la plus appréciée du parc. Il est aussi parfois appelé la « Mona Lisa de Vigeland ». Il est tant prisé que ses mains et ses pieds brillent, car tous ceux qui prennent une photo avec lui le touchent. Non loin de là se trouve la « Livshjulet » (La roue de la vie), un cercle vicieux de personnes entrelacées de 3 mètres de diamètre.
L'entrée du parc est également impressionnante : une grande porte avec des personnages masculins stylisés dans différentes phases de la vie sont attachés à des piliers de granite couronnés de lanternes en fonte. Le point culminant du parc, aussi bien du point de vue littéral que figuratif, est « Monolitten » (Le monolithe), une colonne de 14 mètres de haut. Situé à l'endroit le plus élevé du parc, il a représenté un travail de titan, puisque 3 tailleurs de pierre y ont œuvré quotidiennement pendant 14 ans, sous la supervision de Gustav Vigeland. Composées d'un seul bloc de granite massif, les 121 figures de la sculpture semblent grimper l'une sur l'autre vers le paradis et se veulent une métaphore de l'aspiration des gens vers le divin et le spirituel.
La plupart des sculptures sont positionnées en 5 groupes le long d'une avenue de 850 mètres. Au sud du parc se trouve le studio de Vigeland, conservé dans son état d'origine depuis sa mort en 1943. Le studio, aujourd'hui un musée, est très populaire et accueille 1,5  à 2 millions de visiteurs chaque année.
Le Monolithe

Le plus célèbre sculpteur de Norvège

Gustav Vigeland (1869-1943) est né et a grandi à Mandal, au sud de la Norvège. Enfant, il était fasciné par la religion, la spiritualité, le dessin et la sculpture, une combinaison qui déterminerait le reste de sa vie. Ses parents l'envoyèrent à Oslo pour apprendre un métier, la coupe de bois, à l'école technique. Il a reçu une subvention de l'État et l'a utilisée pour voyager dans toute l'Europe. De Copenhague, Berlin et Florence, il s'est rendu à Paris, où il a travaillé dans l'atelier d'Auguste Rodin. De retour à Oslo, il est devenu le sculpteur le plus célèbre et le plus productif de Norvège.

Crédits photos

  • Le Monolithe: Tutti frutti, Shutterstock