KLM uses cookies.

KLM’s websites use cookies and similar technologies. KLM uses functional cookies to ensure that the websites operate properly and analytic cookies to make your user experience optimal. Third parties place marketing and other cookies on the websites to display personalised advertisements for you. These third parties may monitor your internet behaviour through these cookies. By clicking ‘agree’ next to this or by continuing to use this website, you thereby give consent for the placement of these cookies. If you would like to know more about cookies or adjusting your cookie settings, please read KLM’s cookie policy.

Votre navigateur ne semble pas à jour.
Pour utiliser en toute sécurité toutes les fonctionnalités de KLM.com, nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur, ou d'en choisir un autre. Si vous poursuivez avec cette version, certaines parties du site internet pourraient ne pas s'afficher correctement, ou ne pas s'afficher du tout. La sécurité de vos informations personnelles est par ailleurs mieux préservée avec un navigateur mis à jour.

 

Les pignons historiques en forme de cloche de Punda

Les pignons en forme de cloche des maisons de l’Handelskade sont représentés sur la plupart des cartes postales de Willemstad. Les maisons, sujets de photographie très appréciés, ne sont pas sans rappeler les canaux d'Amsterdam, avec une différence de taille : les bâtiments sont de couleurs vives : ocre, orange, bleu ou rose. Le premier gouverneur hollandais disait que la lumière du soleil qui se reflétait sur les pignons blancs lui donnait mal à la tête, ce pourquoi il a donné l'ordre de peindre les maisons. Il s'est plus tard avéré qu'il avait conclu un accord avec une usine de peinture hollandaise !

Le paysage urbain de Punda est le plus pittoresque des Caraïbes. Le quartier le plus ancien de Willemstad présente des bâtiments étonnants typiques de l'architecture coloniale néerlandaise. Fort Amsterdam, siège actuel du gouvernement de Curaçao, a été la première des nombreuses places fortes construites sur l'île par les Hollandais au XVIIème siècle. Le Waterfort situé à proximité abrite des restaurants, terrasses et bars lounge sur le front de mer. Les menus incluent des plats hollandais typiques tels que les « croquet rolls » accompagnés de bière. Les prix sont affichés en florins, l'ancienne devise des Pays-Bas.

Maisons colorées de commerçants à Handelskade
Maisons colorées de commerçants à Handelskade

Curaçao

Les sites incontournables de Punda

Le cœur colonial de Willemstad est l'un des six sites des Caraïbes inscrits sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. Il a obtenu en partie ce titre en raison de l'édifice qui fait la fierté de Curaçao : le bâtiment Penha situé à l'intersection des rues Handelskade et Heerenstraat. Cet immense entrepôt et immeuble d'habitation jaune canari avec son toit composé de tuiles rouges datant de 1708 ne compte pas moins de 4 pignons typiques. Les courbes, décorations et boucles élégantes prouvent que les bâtiments coloniaux de Willemstad ne sont pas aussi néerlandais qu'il y paraît. Les architectes ont souvent été influencés par d'autres puissances coloniales, comme l'Espagne et le Portugal.
Directement en face du Penha, on trouve un autre joyau de l'île : le pont Queen Emma, datant de 1888 et aussi connu des locaux sous le nom de « ferry bridge ». Ce lien entre les quartiers situés des deux côtés de la baie de St. Anna est le seul pont flottant en bois au monde. Il s'ouvre plusieurs fois par jour pour laisser les navires pénétrer dans le port ; pendant ce temps, les piétons peuvent se rendre de l'autre côté de la rive en ponchi (ferry).

“Une petite Amsterdam sous les tropiques : un mélange de couleurs ocre, orange pâle, bleu clair et rose tendre.”

Nos frères à l'Ouest

Les Espagnols ont « découvert » Curaçao et ses habitants indiens à la fin du XVème siècle. Comme ils n'ont pas trouvé de ressources intéressantes sur le territoire, ils l'ont appelé « isla inútil » ( l’île inutile) et ont vite repris la mer. En 1634, la Compagnie néerlandaise des Indes occidentales a conquis l'île. Les Hollandais ont immédiatement entrepris la construction du Fort Amsterdam pour défendre le port situé dans une zone stratégique, et ont établi des plantations de canne à sucre, de coton et de tabac. Curaçao est devenue le centre de la traite néerlandaise des esclaves, et Willemstad une ville portuaire florissante. Le résultat est encore visible aujourd'hui : aucune autre île des Caraïbes ne compte autant de monuments protégés (plus de 860) que Curaçao.