KLM uses cookies.

KLM’s websites use cookies and similar technologies. KLM uses functional cookies to ensure that the websites operate properly and analytic cookies to make your user experience optimal. Third parties place marketing and other cookies on the websites to display personalised advertisements for you. These third parties may monitor your internet behaviour through these cookies. By clicking ‘agree’ next to this or by continuing to use this website, you thereby give consent for the placement of these cookies. If you would like to know more about cookies or adjusting your cookie settings, please read KLM’s cookie policy.

Votre navigateur ne semble pas à jour.
Pour utiliser en toute sécurité toutes les fonctionnalités de KLM.com, nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur, ou d'en choisir un autre. Si vous poursuivez avec cette version, certaines parties du site internet pourraient ne pas s'afficher correctement, ou ne pas s'afficher du tout. La sécurité de vos informations personnelles est par ailleurs mieux préservée avec un navigateur mis à jour.

 

Le spectaculaire Inti Raymi

Le début de la nouvelle année solaire, le 24 juin, coïncide avec l'un des plus grands événements d'Amérique du Sud : la fête de l'Inti Raymi au Pérou. À l'époque glorieuse de l'empire Inca, cette fête était la plus importante de l'année. La cérémonie dédiée au dieu du soleil Inti se déroulait dans la cité sacrée de Cuzco. Aujourd'hui, tout comme il y a des centaines d'années, l’événement célèbre l'union éternelle du soleil avec les hommes.

L'empire Inca était à une époque le plus étendu au monde. Le soleil jouait un rôle primordial dans la vie des Incas. Ils célébraient l'arrivée de la nouvelle année après le jour le plus court de l'année, le 24 juin. Cette journée marquant le début de l'année solaire est également connue sous le nom de solstice d'hiver. C'est toujours l'occasion d'une grande fête. L'Inti Raymi fut autrefois interdite par les espagnols. L'écrivain et acteur Faustino Espinoza Navarro, connu comme le sauveur de l'Inti Raymi, a reconstitué la célébration de la façon la plus réaliste possible. Depuis 1944, la fête annuelle attire une foule de touristes.

Danseurs colorés lors de l'Inti Raymi
Danseurs colorés lors de l'Inti Raymi

Cuzco

Une cérémonie très musicale

Théâtre pendant la procession

Au cours des journées qui précèdent la célébration, Cuzco accueille de nombreuses expositions dans toute la ville, et des spectacles sont donnés sur la Plaza de Armas, la place principale. Mais la fête commence réellement au Coricancha, le temple du soleil. L'acteur qui a la chance de jouer le rôle de Sapa Inca, l'empereur, rendra son premier hommage à cette journée sacrée et au dieu du soleil. Il le prononcera en Quechua, la langue des Incas toujours communément parlée au Pérou. Puis Sapa Inca s'assiéra sur un impressionnant trône doré et sera porté de la Plaza de Armas jusqu'aux fameuses ruines de Sacsayhuamán, au sommet d'une colline dominant la cité. Les participants à la procession jouent de la musique, dansent et prient. Ils lancent des fleurs et les femmes se débarrassent des mauvais esprits à l'aide de balais. L'histoire se poursuit dans les ruines. Accompagnés par des tambours, Sapa Inca, des prêtres et des acteurs déguisés en serpents, en pumas et en condors jouent une pièce spectaculaire qui dure plusieurs heures.

Sapa Inca porté sur un trône doré

Une célébration à ne pas manquer

Bien d'autres que vous souhaitent se rendre à la fête d'Inti Raymi ! Des centaines d'acteurs sont présents, en plus des milliers de touristes et de Péruviens qui ne manqueraient cet événement pour rien au monde. Réservez votre séjour à Cuzco bien à l'avance. Vous pouvez également réserver un siège dans les ruines de Sacsayhuamán pour avoir une bonne vue sur la pièce qui dure cinq heures. Ou trouvez un poste d'observation sur la colline, parmi les milliers de Péruviens. L'ambiance est fabuleuse : la foule en liesse, les lamas occasionnellement aperçus et la nourriture délicieuse.

Inti Raymi attire un grand nombre de spectateurs