KLM uses cookies.

KLM’s websites use cookies and similar technologies. KLM uses functional cookies to ensure that the websites operate properly and analytic cookies to make your user experience optimal. Third parties place marketing and other cookies on the websites to display personalised advertisements for you. These third parties may monitor your internet behaviour through these cookies. By clicking ‘agree’ next to this or by continuing to use this website, you thereby give consent for the placement of these cookies. If you would like to know more about cookies or adjusting your cookie settings, please read KLM’s cookie policy.

Votre navigateur ne semble pas à jour.
Pour utiliser en toute sécurité toutes les fonctionnalités de KLM.com, nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur, ou d'en choisir un autre. Si vous poursuivez avec cette version, certaines parties du site internet pourraient ne pas s'afficher correctement, ou ne pas s'afficher du tout. La sécurité de vos informations personnelles est par ailleurs mieux préservée avec un navigateur mis à jour.

 

Dans les cellules d'Alcatraz

Un lieu sinistre où, durant de nombreuses années, furent incarcérés les criminels les plus dangereux des États-Unis : c'est la première idée qui vient à l'esprit lorsqu'on évoque l'île d'Alcatraz. Même si de célèbres gangsters comme Al Capone y furent en effet emprisonnés, l'île renferme également une autre histoire bien surprenante. Alcatraz est bien plus qu'une simple prison.

Ce furent les Espagnols qui, en 1775, furent les premiers à mettre le pied sur cette île, qu'ils nommèrent « La Isla de los Alcatraces », dont la traduction littérale en français est « l'île des pélicans » L'île, alors peuplée de ces oiseaux marins, constitue encore aujourd'hui un site de nidification pour de nombreuses espèces d'oiseaux. Avant de devenir une prison, l'île fut un fort militaire destiné à protéger le continent américain durant la ruée vers l'or du milieu du 19ème siècle, au cours de laquelle les chercheurs d'or se rendirent en masse sur la côte californienne pour tenter leur chance.

L'île d'Alcatraz

La première prison militaire

Lorsque la ruée vers l'or prit fin et que la guerre de Sécession éclata, le fort fut reconverti en base de détention militaire et devint la première prison militaire du pays. Le nombre de détenus augmentant, la prison fut agrandie. En 1934, l'île d'Alcatraz fut placée sous l'administration du Federal Bureau of Prisons (Bureau fédéral des prisons) et devint une prison fédérale.

Claquements de portes de cellules

Il ne fait aucun doute que, ce qui fait d'Alcatraz la principale attraction de San Francisco, ce sont ses criminels et les audacieuses tentatives d'évasion qui émaillent son histoire. En entrant dans la prison, un audioguide est remis à chaque visiteur. Les commentaires de la visite sont disponibles en plusieurs langues, mais nous vous recommandons de choisir la version anglaise. Vous pourrez ainsi entendre les voix originales des anciens prisonniers, qui parlent de leur incarcération sur le « Rock » (le rocher), comme est surnommée l'île. Divers bruitages, comme les claquements des portes de cellules, vous plongeront dans le passé de la prison. En apercevant par la fenêtre la silhouette lointaine de la ville, vous pourrez imaginer ce à quoi ressemblait la vie des prisonniers enfermés en ce lieu.

Durant les 29 années où Alcatraz servit de prison fédérale, il n'y eut pas moins de 14 tentatives d'évasion. Au total, 36 prisonniers essayèrent de se faire la belle, et 13 d’entre eux ne furent jamais retrouvés.

Emprisonné à Alcatraz
Les cellules d'isolement d'Alcatraz

Le mouvement de protestation des Amérindiens

En 1969, 6 ans après la fermeture de la prison, l'île fut occupée par les Amérindiens et devint un sujet populaire dans les médias. Ils protestaient contre la limitation de leurs droits civils et réclamaient clairement au gouvernement américain de pouvoir préserver leur identité culturelle. Ce mouvement de protestation dura près de 2 ans. L'île devint finalement un parc national en 1972 et, un an plus tard, ouvrit ses portes aux visiteurs. Près d'un million de personnes visite chaque année Alcatraz.