KLM uses cookies.

KLM’s websites use cookies and similar technologies. KLM uses functional cookies to ensure that the websites operate properly and analytic cookies to make your user experience optimal. Third parties place marketing and other cookies on the websites to display personalised advertisements for you. These third parties may monitor your internet behaviour through these cookies. By clicking ‘agree’ next to this or by continuing to use this website, you thereby give consent for the placement of these cookies. If you would like to know more about cookies or adjusting your cookie settings, please read KLM’s cookie policy.

Votre navigateur ne semble pas à jour.
Pour utiliser en toute sécurité toutes les fonctionnalités de KLM.com, nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur, ou d'en choisir un autre. Si vous poursuivez avec cette version, certaines parties du site internet pourraient ne pas s'afficher correctement, ou ne pas s'afficher du tout. La sécurité de vos informations personnelles est par ailleurs mieux préservée avec un navigateur mis à jour.

 

Les passages secrets de Lyon

Les traboules de Lyon et leurs charmantes cours intérieures agrémentées d'escaliers en colimaçon usés et d'anciens puits, bien que difficiles à trouver, récompenseront vos efforts et vous réservent de belles surprises. Ces passages cachés vous mènent non seulement à travers le Vieux Lyon, la partie la plus ancienne de la ville, mais aussi à travers la Croix-Rousse, un quartier branché au passé industriel.

Un air de musique s'échappe par une fenêtre ouverte, des odeurs de nourriture emplissent l'air et un facteur fait sa ronde quotidienne dans des couloirs étroits faiblement éclairés. Peu de monuments sont aussi vivants que les traboules du Vieux Lyon. Depuis la Renaissance, ces passages secrets mènent d'une rue à l'autre, en traversant des pâtés de maisons et des cours dotés de galeries et d'escaliers en colimaçon en calcaire de couleur or. Dans les années 1950, ce quartier historique a échappé de justesse à la démolition. Aujourd'hui, il est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Traboules du passé et du présent

Lyon compte plus de 200 passages de ce genre, mais seuls 40 sont accessibles au public ; à condition de parvenir à les trouver, car les entrées sont toujours très discrètes. Cela ne fait que renforcer l'atmosphère mystérieuse associée aux traboules. La beauté de l'architecture que l'on peut y observer est réellement surprenante.

Si les traboules les plus connues et les plus anciennes se situent dans le Vieux Lyon, on trouve en aussi des versions plus modernes à la Croix-Rousse, un quartier à flanc de colline situé au nord de Lyon. C'est ici qu'au 19ème siècle, se sont installés des ateliers de tissage et que des logements ont été construits pour les ouvriers de l'industrie de la soie. Ainsi, ces passages ont été construits plus récemment que les traboules traditionnelles, en aval de la Saône. Cette différence apparaît clairement dans la traboule qui mène à la Cour des Voraces, une cour qui date de 1840 et agrémentée d'un escalier impressionnant. Cet endroit agréable, aux magnifiques lignes géométriques, est fréquemment utilisé comme lieu de tournage.

“Ceux qui connaissent les emplacements des traboules peuvent couper à travers tout le Vieux Lyon”

Passage du design et de la mode

Au cours des dernières années, la Croix-Rousse est devenu un quartier branché où l'on compte de nombreux lofts, galeries d'art et studios de jeunes créateurs. Le Passage Thiaffait en est un bon exemple : cette traboule industrielle abrite aujourd'hui les boutiques du Village des Créateurs, qui offrent la possibilité à de jeunes créateurs et stylistes de présenter leur travail pendant six mois et de se faire un nom dans le domaine. Vous y trouverez une grande collection de vêtements uniques, des accessoires originaux et des objets design. Pour alimenter vos réflexions, rien de tel qu'un déjeuner au café Cousu, situé dans la charmante cour de ce passage.