KLM uses cookies.

KLM’s websites use cookies and similar technologies. KLM uses functional cookies to ensure that the websites operate properly and analytic cookies to make your user experience optimal. Third parties place marketing and other cookies on the websites to display personalised advertisements for you. These third parties may monitor your internet behaviour through these cookies. By clicking ‘agree’ next to this or by continuing to use this website, you thereby give consent for the placement of these cookies. If you would like to know more about cookies or adjusting your cookie settings, please read KLM’s cookie policy.

Votre navigateur ne semble pas à jour.
Pour utiliser en toute sécurité toutes les fonctionnalités de KLM.com, nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur, ou d'en choisir un autre. Si vous poursuivez avec cette version, certaines parties du site internet pourraient ne pas s'afficher correctement, ou ne pas s'afficher du tout. La sécurité de vos informations personnelles est par ailleurs mieux préservée avec un navigateur mis à jour.

 

Bakou : entre histoire et modernité

Véritable métropole du Caucase, Bakou est une ville riche. Sa ligne d'horizon en est la preuve. Au cours des dernières décennies, la tristesse de l'époque soviétique a fait place à l'extravagance et au glamour caractéristiques d'un pays producteur de pétrole prospère. À l'horizon, la silhouette des forteresses médiévales côtoie celle des gratte-ciels futuristes.

Chacun se fera sa propre opinion quant à l'opposition entre architecture moderne et édifices construits pour les anciens chahs. Fort heureusement, la beauté du centre-ville historique, Ichari-Shahar, a résisté aux assauts du temps. Bon nombre de ses bâtiments ont intégré la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. Le boulevard centenaire de Bakou est lui aussi une attraction qui vaut le détour, quoique bien moins subtile que les autres monuments.

Ville ancienne et fortifiée

Bakou s'est fondée autour d'Ichari-Shahar, le centre historique de la ville. C'est là que le Palais des Chirvanchahs a été construit au 12e siècle. Le site conserve une place importante dans la vie culturelle de la ville, théâtre de festivals et de spectacles de danse folklorique. La tour Qiz Qalasi, ou tour de la Vierge, et ses 28 mètres de haut font aussi grande impression. Au fil des époques, elle a servi de tour de guet, de phare, d'observatoire astronomique et même de temple. La tour doit son nom à la légende selon laquelle l'une des fiancées du chah, ne voulant pas l'épouser, se serait jetée dans la mer Caspienne depuis l'édifice.

Le tour de la Vierge

Un tapis gigantesque

Une ancienne mosquée du centre historique a longtemps abrité l'impressionnant musée du tapis de Bakou. En 2014, il a été transféré dans un nouveau bâtiment sur le boulevard, le long de la côte de la mer Caspienne. Cette partie « moderne » de Bakou s'est développée aux environs du début du siècle dernier, lorsque de riches barons du pétrole y ont construit leurs vastes demeures. Le boulevard a pris depuis une ampleur considérable. Les visiteurs n'auront aucun mal à trouver le nouveau musée : les architectes ont donné au bâtiment la forme d'un immense tapis enroulé. Ce musée renferme plus de 10 000 objets, parmi lesquels de magnifiques tapis et des bijoux anciens.

Le nouveau musée du tapis

Crédits photos

  • Le tour de la Vierge: Flickr: MagdalenaPaluchowska
  • Le nouveau musée du tapis: Azerbaijan Carpet Museum