KLM uses cookies.

KLM’s websites use cookies and similar technologies. KLM uses functional cookies to ensure that the websites operate properly and analytic cookies to make your user experience optimal. Third parties place marketing and other cookies on the websites to display personalised advertisements for you. These third parties may monitor your internet behaviour through these cookies. By clicking ‘agree’ next to this or by continuing to use this website, you thereby give consent for the placement of these cookies. If you would like to know more about cookies or adjusting your cookie settings, please read KLM’s cookie policy.

Votre navigateur ne semble pas à jour.
Pour utiliser en toute sécurité toutes les fonctionnalités de KLM.com, nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur, ou d'en choisir un autre. Si vous poursuivez avec cette version, certaines parties du site internet pourraient ne pas s'afficher correctement, ou ne pas s'afficher du tout. La sécurité de vos informations personnelles est par ailleurs mieux préservée avec un navigateur mis à jour.

 

Le palais de la révolution industrielle

Construit en 1906, l’hôtel de ville de Belfast reflète la richesse amassée par la ville au cours du 19ème siècle et au début du 20ème siècle. L'industrie du textile et le plus grand chantier naval du monde avaient fait la richesse de la ville et, en 1888, la reine Victoria accorda à Belfast le statut de ville. La construction d'un hôtel de ville majestueux s'imposait. Ce palais néo-baroque est aujourd'hui une attraction appréciée des touristes.

Belfast a joué un rôle important dans la révolution industrielle britannique. La ville produisait une telle quantité de toile de lin (« linen » en anglais) qu'elle était surnommée « Linenopolis ». Le chantier naval Harland and Wolff construisit le plus prestigieux paquebot de tous les temps : le Titanic. Rien n'était impossible et la ville se développait rapidement. Au grand désarroi de Dublin, Belfast devint la plus grande ville d'Irlande. La richesse apportée par cet âge d'or fut utilisée pour construire un hôtel de ville extravagant orné de dômes en cuivre, d'arcades et de frises richement décorées.

L’hôtel de ville de Belfast en 1906
L’hôtel de ville de Belfast en 1906

Belfast

À la découverte des heures de gloire de Belfast

La construction de l'hôtel de ville de Belfast dura huit ans et coûta 369 000 livres sterling, soit 50 millions d'euros aujourd'hui. L'architecte Sir Alfred Brumwell Thomas conçut la structure en utilisant des pierres de Portland provenant du comté du Dorset, dans le sud de l'Angleterre, et les finitions intérieures abondent de marbre italien. À l'intérieur, les marques d'opulence ne manquent pas ; vous remarquerez notamment les vitraux de la salle d'entrée, l'escalier monumental et le grand hall, qui a été détruit pendant la Seconde Guerre mondiale, mais reconstruit peu après. Pendant la visite guidée d'une heure, vous pourrez vous mettre dans la peau du maire de Belfast en vous asseyant sur son trône dans la salle du conseil. Ensuite, vous pourrez vous détendre sur place au café The Bobbin, entreprise à vocation sociale où l’on sert de la soupe, des sandwiches ou le fameux thé de l’après-midi. Les visites guidées sont gratuites et sont proposées plusieurs fois par jour, du lundi au samedi, mais il n'est pas possible de réserver, donc mieux vaut arriver tôt. Dans le jardin de l'hôtel de ville de Belfast se trouvent des statues du magnat des chantiers navals de cette époque, le maire Sir Edward Harland, ainsi que de nombreux autres dignitaires. En été, c'est un lieu prisé des employés de bureau des environs qui viennent manger leur déjeuner sur un banc et des jeunes qui paressent sur les pelouses parfaitement entretenues. Mais c'est surtout pour visiter le Titanic Memorial Garden que de nombreux visiteurs se retrouvent dans ce jardin. On y trouve une plaque où sont gravés les noms de chacune des 1 517 victimes qui ont péri à bord de l'imposant paquebot, qui a été construit à Belfast et a tragiquement coulé lors de son voyage inaugural en 1912.

Le grand hall richement décoré

Crédits photos

  • Le grand hall richement décoré: Flickr: Ross