KLM uses cookies.

KLM’s websites use cookies and similar technologies. KLM uses functional cookies to ensure that the websites operate properly and analytic cookies to make your user experience optimal. Third parties place marketing and other cookies on the websites to display personalised advertisements for you. These third parties may monitor your internet behaviour through these cookies. By clicking ‘agree’ next to this or by continuing to use this website, you thereby give consent for the placement of these cookies. If you would like to know more about cookies or adjusting your cookie settings, please read KLM’s cookie policy.

Votre navigateur ne semble pas à jour.
Pour utiliser en toute sécurité toutes les fonctionnalités de KLM.com, nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur, ou d'en choisir un autre. Si vous poursuivez avec cette version, certaines parties du site internet pourraient ne pas s'afficher correctement, ou ne pas s'afficher du tout. La sécurité de vos informations personnelles est par ailleurs mieux préservée avec un navigateur mis à jour.

 

Château de plaisance Pillnitz

Près du centre de Dresde, direction sud-est, se dresse le château de Pillnitz. Au 18ème siècle, c'était la demeure d'Anna Constantia von Brockdorff, la comtesse de Cosel. Elle était la plus célèbre d'une longue liste de maîtresses d'Auguste II le Fort, roi de Pologne et électeur de Saxe.

Une fois la comtesse tombée en disgrâce auprès du roi, ce dernier lui a repris le château qu'il lui avait donné. Il a ensuite chargé le célèbre architecte Matthäus Daniel Pöppelmann de le remanier entièrement. Le roi et sa famille étaient connus pour leur mode de vie hédoniste, d'où le surnom « château de plaisance de Dresde ». Même aujourd'hui, il est facile de s'imaginer les invités arrivant sur l'Elbe dans une gondole ostensiblement décorée pour participer aux somptueuses fêtes du château.

Une touche d'Asie

Ce château baroque sur les rives de l'Elbe doit son nom au village de Pillnitz, la résidence d'été de longue date de la famille royale saxonne. Il se compose en réalité de 3 palais : le palais de l'Eau près de la rivière, le palais de la Montagne sur la colline et le Nouveau palais. Anna Constantia von Brockdorff n'a pas été la seule maîtresse à loger dans ce château. Auparavant, l'électeur Johann George IV de Saxe l'avait acheté pour son amante, Magdalena Sibylla von Neitschütz. Les principaux agrandissements n'ont eu lieu qu'après qu'Anna Constantia a quitté le palais en 1715, quand Auguste II le Fort a transformé la demeure en « palais d'été oriental » pour accueillir des festivités le long de la rivière. Le style baroque fut mis en valeur avec des touches chinoises, un style décoratif très populaire en Europe à l'époque, ainsi qu'avec un jardin. Le Nouveau palais n'a été achevé qu'un siècle plus tard. Avec son style néo-classique, il diffère sensiblement des autres bâtiments.

Éléments orientaux dans le jardin du château
Éléments baroques sur la façade

Le musée du palais

Le Schlossmuseum, situé dans le Nouveau palais, donne un aperçu de l'histoire mouvementée du château. La chapelle de l'aile est expose des peintures murales de l'artiste Carl Christian Vogel von Vogelstein. Le peintre officiel de la cour y a représenté plusieurs scènes de la vie de la Vierge Marie. Le bâtiment abrite également la cuisine royale, où étaient préparés les repas quotidiens de la famille. Le palais de la Montagne et le palais de l'Eau accueillent tous les deux le Kunstgewerbemuseum, musée des arts décoratifs de Dresde.

Le Nouveau palais