KLM uses cookies.

KLM’s websites use cookies and similar technologies. KLM uses functional cookies to ensure that the websites operate properly and analytic cookies to make your user experience optimal. Third parties place marketing and other cookies on the websites to display personalised advertisements for you. These third parties may monitor your internet behaviour through these cookies. By clicking ‘agree’ next to this or by continuing to use this website, you thereby give consent for the placement of these cookies. If you would like to know more about cookies or adjusting your cookie settings, please read KLM’s cookie policy.

Votre navigateur ne semble pas à jour.
Pour utiliser en toute sécurité toutes les fonctionnalités de KLM.com, nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur, ou d'en choisir un autre. Si vous poursuivez avec cette version, certaines parties du site internet pourraient ne pas s'afficher correctement, ou ne pas s'afficher du tout. La sécurité de vos informations personnelles est par ailleurs mieux préservée avec un navigateur mis à jour.

 

Détendez-vous dans une mer de roses

D'où proviennent les nouvelles variétés de roses ? Vous aurez tout loisir de poser la question aux responsables de la roseraie International Rose Test Garden, à Portland, au sommet d'une colline surplombant la ville. C'est là que les nouvelles variétés de roses sont testées. Pour les habitants de Portland, il s'agit également de l'endroit idéal pour pique-niquer... ou pour déclarer sa flamme !

Chaque année, au cours des Gold Medal Awards de la ville de Portland, des prix sont décernés aux meilleures variétés de roses. Les variétés distinguées sont jugées en fonction de leur robustesse, de leur résistance aux maladies, de leur couleur, de leurs pétales, de leurs feuilles, de leur forme et de leur parfum. Les lauréates gagnent ainsi leur place au Gold Medal Garden. Cette partie de la roseraie est également dédiée aux roses miniatures.

Une mer de roses
Une mer de roses

Portland, OR

La première du genre

L'histoire de Portland est étroitement liée à la rose. En 1888, Georgiana Burton Pittock, épouse d'un éditeur de renom, a débuté une exposition... sous un chapiteau, dans son propre jardin. Avec des amis et des voisins, elle a créé la Portland Rose Society. Cette association d'amoureux des roses a ouvert la « roseraie d'essais » actuelle en 1917. Elle est désormais la plus ancienne roseraie des États-Unis.

La roseraie fait partie du parc Washington, une oasis de verdure surplombant la ville et ses environs du haut d'une longue et étroite colline. Par temps clair, la vue est époustouflante, et il est même possible de deviner le Mont Hood. Pour l'heure, vous pouvez admirer les 7 000 rosiers, appartenant à plus de 550 variétés différentes. Leur période de floraison s’étend d'avril à octobre. C'est en juin, lorsque les roses atteignent leur maturité maximale, qu'elles présentent la plus belle palette de couleurs et de parfums.

Vue du Mont Hood
Une fontaine de la roseraie

Shakespeare

Le jardin Shakespeare, créé à la suite d'un don du LaBarre Shakespeare Club, est certainement l’un des lieux les plus prisés de la roseraie. Le club a en effet jugé intéressant de regrouper, en un même lieu, l'ensemble des plantes, arbres et fleurs mentionnés dans les pièces de Shakespeare. Si les arbres en particulier sont devenus magnifiques, leur ombre est telle que de nombreuses variétés plantées à l'origine n'ont pas survécu. Naturellement, cette partie abrite également des roses, dont les variétés portent les noms de personnages des pièces de Shakespeare.

Shakespeare appréciait également beaucoup les roses.

Crédits photos

  • Shakespeare appréciait également beaucoup les roses.: Patrick M, Flickr