KLM uses cookies.

KLM’s websites use cookies and similar technologies. KLM uses functional cookies to ensure that the websites operate properly and analytic cookies to make your user experience optimal. Third parties place marketing and other cookies on the websites to display personalised advertisements for you. These third parties may monitor your internet behaviour through these cookies. By clicking ‘agree’ next to this or by continuing to use this website, you thereby give consent for the placement of these cookies. If you would like to know more about cookies or adjusting your cookie settings, please read KLM’s cookie policy.

Votre navigateur ne semble pas à jour.
Pour utiliser en toute sécurité toutes les fonctionnalités de KLM.com, nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur, ou d'en choisir un autre. Si vous poursuivez avec cette version, certaines parties du site internet pourraient ne pas s'afficher correctement, ou ne pas s'afficher du tout. La sécurité de vos informations personnelles est par ailleurs mieux préservée avec un navigateur mis à jour.

 

L'Euromast : icône rétro de Rotterdam

Le port, le pont Érasme, le carnaval d'été ? Non, l'icône de Rotterdam depuis plus d'un demi-siècle est bel et bien l'Euromast. Cette tour, construite à l'origine pour l’exposition horticole de la Floriade de 1960 et dont la taille a presque doublé depuis, est une attraction populaire depuis des décennies et demeure la plus haute tour d'observation des Pays-Bas.

Le nom d'Euromast a été soigneusement choisi. « Euro » car Rotterdam est l'un des ports les plus importants d'Europe et « mast » (« mât ») car ce mot a le même sens en anglais, en néerlandais et dans diverses autres langues. Pour assurer la stabilité de cette géante, les fondations de la tour se composent d'un énorme bloc de béton dont le centre de gravité est profondément enfoui. La plate-forme d'observation de 100 mètres de haut offre un panorama à 360 degrés sur la ville de Rotterdam. Et si ce n'est pas encore assez haut, vous pouvez emprunter l'ascenseur en verre jusqu'au sommet de la Space Tower, qui culmine à 185 mètres au-dessus du sol.

L'Euromast : icône de Rotterdam
L'Euromast : icône de Rotterdam

De l'Euromast à la Space Tower

La première édition de la Floriade aux Pays-Bas fut inaugurée par la princesse Beatrix en 1960. Dans le parc abritant des parterres de fleurs, des étangs, des pavillons et un téléphérique, l'Euromast de 100 mètres de haut fut l'attraction principale. Il s'agissait alors du plus haut bâtiment de Rotterdam et représentait un véritable exploit pour l'époque ; l'architecte Huig Maaskant s'est véritablement donné corps et âme pour ce projet. Les fondations sont constituées d'un bloc de béton qui pèse près de 2 millions de kilos, tandis que le nid de pie en verre et acier asymétrique pèse 240 000 kg. Cette imposante structure (qui abrite également un restaurant) a été construite au sol, puis élevée à 100 mètres de hauteur en cinq jours.
Même après la Floriade, l'Euromast est restée l'attraction principale, attirant un demi-million de visiteurs chaque année. Dix ans plus tard, le mât a toutefois perdu son statut de plus haut bâtiment de Rotterdam. Une seconde tour a été construite en son sommet : la Space Tower et son Euroscoop, un ascenseur en verre qui effectue une rotation pendant sa montée jusqu'au sommet, à 185 mètres de hauteur.

“Avec ses 100 mètres de hauteur, l'Euromast était le plus haut bâtiment de Rotterdam en 1960. Culminant désormais à 185 mètres, la tour détient toujours ce record.”

Années 1960 : 100 mètres de haut

Descente en rappel, gastronomie ou suite 5 étoiles

Lorsque l'Euromast fut entièrement rénovée au début du nouveau millénaire, le mot d'ordre fut : « Tout change, sauf la vue ». Le mât rouvrit en 2004 avec un restaurant contemporain flambant neuf situé dans le nid de pie. Vous pouvez y savourer un brunch, un déjeuner, un thé ou un dîner, tout en profitant de la même vue exceptionnelle. L'architecte d'intérieur Jan des Bouvrie a décoré 2 suites de luxe au-dessus du restaurant. De 22 h 00 à 10 h 00, les clients de l'hôtel ont la chance d'avoir la plate-forme d'observation rien qu'à eux. Il s'agit du balcon le plus haut de toute la ville. Une autre nouveauté est la possibilité de descendre la tour en rappel. Pour cela, des nerfs d'acier sont indispensables.

Les clients de l'hôtel bénéficient d'une vue imprenable la nuit

Crédits photos

  • Années 1960 : 100 mètres de haut: Lex de Herder, Rotterdamimagebank.nl
  • Les clients de l'hôtel bénéficient d'une vue imprenable la nuit: Marc Heeman, Rotterdamimagebank.nl