KLM uses cookies.

KLM’s websites use cookies and similar technologies. KLM uses functional cookies to ensure that the websites operate properly and analytic cookies to make your user experience optimal. Third parties place marketing and other cookies on the websites to display personalised advertisements for you. These third parties may monitor your internet behaviour through these cookies. By clicking ‘agree’ next to this or by continuing to use this website, you thereby give consent for the placement of these cookies. If you would like to know more about cookies or adjusting your cookie settings, please read KLM’s cookie policy.

Votre navigateur ne semble pas à jour.
Pour utiliser en toute sécurité toutes les fonctionnalités de KLM.com, nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur, ou d'en choisir un autre. Si vous poursuivez avec cette version, certaines parties du site internet pourraient ne pas s'afficher correctement, ou ne pas s'afficher du tout. La sécurité de vos informations personnelles est par ailleurs mieux préservée avec un navigateur mis à jour.

 

Le swing du Motown Museum

Diana Ross & The Supremes, les Jackson Five, The Temptations, Stevie Wonder : ce ne sont que quelques exemples d'artistes devenus mondialement célèbres grâce à la Motown. En 1959, Berry Gordy fonde sa maison de disques, la Motown, dans l'enceinte de deux maisons ordinaires sur West Grand Boulevard à Détroit. Au-dessus de la porte, il accroche une pancarte indiquant « Hitsville USA ». Arrogant ? Peut-être, mais il a incontestablement prouvé qu'il avait raison.

Gordy emprunta 800 dollars à sa famille, transforma le garage en studio et sa cuisine en régie, et c'est ainsi que la maison de disques Motown est née. Son nom, connu dans le monde entier, est une combinaison de « motor » (moteur) et « town » (ville) : Détroit, centre de l'industrie automobile, était également connue sous le nom de « Motorcity ». Gordy, quant à lui, préférait le terme « town » à « city ». Les deux maisons où Gordy a fondé le label accueillent aujourd'hui le Motown Museum.

Détroit, berceau de la Motown
Détroit, berceau de la Motown

Detroit

Un nouveau son fascinant

Peu de temps après la fondation de sa maison de disques, Gordy connut son premier succès. « Money (That’s What I Want) » de Barrett Strong rentre dans les classements musicaux de l'année 1960 et atteint la deuxième place du classement des meilleures ventes R&B. Les années suivantes, d'autres succès arrivent avec notamment « My Girl » du groupe The Temptations. En 1968, 5 des 10 premiers disques du fameux classement Billboard Hot 100 proviennent d'artistes de la Motown. La maison de disques a également radicalement changé l'opinion des Américains blancs sur la musique noire. Ce nouveau son fascinait aussi bien la jeunesse blanche que la jeunesse noire. La Motown, qui produisait des artistes venant pour la plupart des ghettos de Détroit, devint rapidement l'entreprise afro-américaine la plus prospère des États-Unis.

“« Je pourrais peut-être créer un endroit où n'importe quel gamin pourrait entrer en étant inconnu, et ressortir en étant une star », Berry Gordy, fondateur de la Motown”

Hitsville USA

Comme à la maison

Hitsville USA était également affectueusement appelée « Motown U », car la maison de disques ressemblait à un campus universitaire. Les artistes y enregistraient leurs albums, mais ils y répétaient également leurs chorégraphies et étaient initiés au savoir-vivre par Mme Maxine Powell. Lorsque les musiciens ne travaillaient pas, ils traînaient sur le porche ou jouaient au baseball et au tennis de table. Hitsville USA était ouvert 24 h/24. Beaucoup s'y sentaient « comme à la maison ». Après de nombreux succès, la maison de disques devint trop étroite et, en 1968, la Motown déménagea dans de plus grands bureaux en centre-ville.

Chantez dans le Studio A

L'atmosphère des jours de gloire de la maison de disques se ressent encore dans le Motown Museum. Visitez le premier studio d'enregistrement (Studio A) et la régie où de nombreux grands artistes ont enregistré leurs albums. Imaginez que vous êtes une grande star et chantez quelques notes de votre titre préféré de la Motown. Remarquez le revêtement du sol, usé par de nombreux artistes tapant du pied au rythme de la musique. Des photos et des albums ornent les murs du musée. Des costumes originaux portés par des artistes de renom sont également exposés, notamment l'un des chapeaux de Michael Jackson. Lors d'une seule visite, vous réaliserez à quel point il est incroyable qu'une si petite maison ait pu créer autant de tubes.

Studio A

Crédits photos

  • Hitsville USA: FunkBrothers, Flickr
  • Studio A: John Kannenberg, Flickr