KLM uses cookies.

KLM’s websites use cookies and similar technologies. KLM uses functional cookies to ensure that the websites operate properly and analytic cookies to make your user experience optimal. Third parties place marketing and other cookies on the websites to display personalised advertisements for you. These third parties may monitor your internet behaviour through these cookies. By clicking ‘agree’ next to this or by continuing to use this website, you thereby give consent for the placement of these cookies. If you would like to know more about cookies or adjusting your cookie settings, please read KLM’s cookie policy.

Votre navigateur ne semble pas à jour.
Pour utiliser en toute sécurité toutes les fonctionnalités de KLM.com, nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur, ou d'en choisir un autre. Si vous poursuivez avec cette version, certaines parties du site internet pourraient ne pas s'afficher correctement, ou ne pas s'afficher du tout. La sécurité de vos informations personnelles est par ailleurs mieux préservée avec un navigateur mis à jour.

 

Le théâtre anti-Apartheid

En 1976, à l'apogée du régime de l'Apartheid, un théâtre un peu particulier fut inauguré à Johannesburg. Le Market Theatre s'opposait au régime en se déclarant comme un lieu de rassemblement et en invitant les spectateurs, quelle que soit leur origine, à assister à des spectacles ensemble. Les représentations dénonçaient l'Apartheid. L'idée était simple mais forte : la culture peut changer la société.

Le théâtre s'est installé dans un bâtiment qui abritait depuis 1913 un marché aux fruits indien. Les représentations ont permis aux opprimés de l'Apartheid de s'exprimer. Parallèlement, la qualité artistique était primordiale. Après la chute de l'Apartheid, le théâtre et ses célèbres représentations ont reçu de nombreuses récompenses. Le Market Theatre est devenu un complexe culturel progressiste qui propose de nombreux types de divertissements et de spectacles.

Divertissement et résistance
Divertissement et résistance

Johannesbourg

Lutte contre l'injustice

Peu de temps après son inauguration, le théâtre est devenu mondialement connu sous le nom de « The Theatre of the Struggle » (théâtre de la lutte), c'est-à-dire de la lutte contre l'Apartheid. Mannie Manim et Barney Simon, ses fondateurs, étaient convaincus qu'ils pourraient inciter la société à avancer dans la bonne direction et il ne fait aucun doute que leur contribution a compté. « Woza Albert! » est l'une des plus célèbres pièces anti-Apartheid dont la première représentation a eu lieu dans ce théâtre. Elle met en scène le Messie revenant sur Terre durant le régime de l'Apartheid, qui tente de le détruire avec une bombe atomique. « Woza Albert! » est la pièce la plus célèbre ayant été produite en Afrique du Sud. Le théâtre a également accueilli les premières de nombreuses pièces célèbres d'Athol Fugard. Encore aujourd'hui, Fugard est considéré comme l'un des écrivains et des metteurs en scène les plus importants et les plus influents d'Afrique du Sud. Ses pièces dénonçant le régime de l'Apartheid ont été mondialement applaudies.

“Dans « Woza Albert! », le Messie revient sur Terre pendant le régime de l'Apartheid”

Une représentation au Market Theatre

Un moment de détente qui stimule l'esprit

L'objectif premier des représentations du Market Theatre a finalement été atteint : il y a 20 ans, l'Apartheid a été officiellement aboli en Afrique du Sud. Toutefois, la mission du théâtre était alors loin d'être terminée. Depuis, le Market Theatre fait la critique de la société. À cette fin, il déniche les nouveaux talents du pays et leur permet de déployer tout leur potentiel. Quiconque souhaite en savoir plus sur l'Afrique du Sud moderne trouvera matière à réflexion dans ce théâtre.

+ En savoir plus

La scène principale

Voir la localisation sur la carte

56 Margaret Mcingana Street

Crédits photos

  • Une représentation au Market Theatre: Ralf Held, Flickr
  • La scène principale: Market Theatre