KLM uses cookies.

KLM’s websites use cookies and similar technologies. KLM uses functional cookies to ensure that the websites operate properly and analytic cookies to make your user experience optimal. Third parties place marketing and other cookies on the websites to display personalised advertisements for you. These third parties may monitor your internet behaviour through these cookies. By clicking ‘agree’ next to this or by continuing to use this website, you thereby give consent for the placement of these cookies. If you would like to know more about cookies or adjusting your cookie settings, please read KLM’s cookie policy.

Votre navigateur ne semble pas à jour.
Pour utiliser en toute sécurité toutes les fonctionnalités de KLM.com, nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur, ou d'en choisir un autre. Si vous poursuivez avec cette version, certaines parties du site internet pourraient ne pas s'afficher correctement, ou ne pas s'afficher du tout. La sécurité de vos informations personnelles est par ailleurs mieux préservée avec un navigateur mis à jour.

 

L'Atomium : le symbole de Bruxelles

L'Atomium, qui est un édifice phare dans le ciel bruxellois depuis sa construction à l’occasion de l'Exposition universelle en 1958, a été initialement conçu comme une construction temporaire. Les 9 gigantesques sphères en acier inoxydable reliées entre elles forment un énorme cristal de fer. Après l'Exposition universelle, les Belges étaient tellement attachés à cette structure étrange qu'elle n'a jamais été démontée. L'Atomium incarne depuis lors le symbole de Bruxelles, au même titre que la Tour Eiffel de Paris.

Cette brillante idée d'agrandir un cristal de fer 165 milliards de fois revient à l'ingénieur André Waterkeyn et aux architectes André et Jean Polak. Les sphères étaient à l'origine recouvertes d'aluminium, car leurs concepteurs pensaient qu'elles seraient ainsi mieux protégées contre les éléments. C'était également moins coûteux, ce qui n'a rien d'étonnant pour un bâtiment temporaire. Une rénovation à grande échelle fut effectuée 50 ans plus tard et l'aluminium fut remplacé par de l'inox, le même type d'acier que celui utilisé pour les robinets de cuisine brillants.

L'inox scintillant de l'Atomium
L'inox scintillant de l'Atomium

Bruxelles

Les sphères de Bruxelles

Les 9 sphères de l'Atomium ne sont pas toutes ouvertes au public. Trois sont inutilisées, une est accessible uniquement à la location et une cinquième, la « sphère des enfants », est uniquement ouverte aux élèves lors des sorties éducatives. Les visiteurs peuvent accéder aux 4 sphères restantes par des escaliers, des escalators et un ascenseur. Sur le chemin qui mène aux sphères, on peut admirer une exposition permanente sur l'histoire de l'Atomium, entre autres choses.

Cette exposition, « Du symbole à l'icône », illustre les sentiments du public belge envers l'Atomium au fil des ans. Juste après sa construction, il symbolisait l'esprit optimiste de l'époque. Les gens voyaient dans les progrès de la science un avenir doré pour l'humanité. Mais à la fin des années 1990, cette structure utopique était complètement délabrée. Depuis sa rénovation en 2004, l'ensemble du bâtiment a été entièrement modernisé pour répondre aux exigences actuelles. Il a également été équipé dans sa totalité de milliers d'ampoules LED.

La fonction de la sphère située au sommet reste cependant inchangée. Il s’agit d’une plate-forme panoramique offrant aux visiteurs une vue spectaculaire sur la ville. À l'époque de l'Exposition universelle, l'ascenseur menant au plus haut niveau de l'édifice était le plus rapide du monde. Cette époque est révolue... Le record est aujourd'hui détenu par les gratte-ciel d'Asie.

+ En savoir plus

La Boule des Enfants dans l'Atomium

La sphère des enfants

Pendant la semaine, des élèves peuvent passer une nuit inoubliable dans la sphère des enfants, spécialement équipée pour les accueillir. Trois ou quatre enfants dorment ensemble dans des minis sphères conçues à cet effet par l'artiste espagnole Alicia Framis.

Monter ou descendre ? L'escalator de l'Atomium

Le restaurant panoramique

Dans de nombreux sites touristiques, les restaurants ne valent pas le détour. Mais au restaurant Belgium Taste, situé dans la plus haute sphère, vous profiterez non seulement d'une superbe vue panoramique, mais d'une cuisine raffinée dans vos assiettes. Au-dessus de Bruxelles, vous pourrez déguster un excellent déjeuner ou dîner composé par exemple d'une soupe de potiron avec des ravioles de fromage de chèvre ou de morue sur un lit de risotto. Le restaurant propose également une riche carte de vins. Les réservations sont obligatoires pour le dîner.

Un repas au sommet : le restaurant de l'Atomium

Crédits photos

  • Monter ou descendre ? L'escalator de l'Atomium: Harald Hoyer, Flickr
  • Un repas au sommet : le restaurant de l'Atomium: La Citta Vita, Flickr