KLM uses cookies.

KLM’s websites use cookies and similar technologies. KLM uses functional cookies to ensure that the websites operate properly and analytic cookies to make your user experience optimal. Third parties place marketing and other cookies on the websites to display personalised advertisements for you. These third parties may monitor your internet behaviour through these cookies. By clicking ‘agree’ next to this or by continuing to use this website, you thereby give consent for the placement of these cookies. If you would like to know more about cookies or adjusting your cookie settings, please read KLM’s cookie policy.

Votre navigateur ne semble pas à jour.
Pour utiliser en toute sécurité toutes les fonctionnalités de KLM.com, nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur, ou d'en choisir un autre. Si vous poursuivez avec cette version, certaines parties du site internet pourraient ne pas s'afficher correctement, ou ne pas s'afficher du tout. La sécurité de vos informations personnelles est par ailleurs mieux préservée avec un navigateur mis à jour.

 

Le cœur battant de la vieille ville

Exécutions publiques, corridas et duels aristocratiques : la rectangulaire Plaza Mayor a été le théâtre de tous les types de rituels sanglants imaginables. Aujourd'hui, c'est un lieu paisible, une place qui regorge de boutiques et de terrasses de cafés. Elle est le cœur battant du plus ancien quartier de la ville, le « Madrid de los Austrias », construit au 16ème siècle par les Habsbourg.

Franchissez les arches autour de la Plaza Mayor pour faire un saut dans le temps. Les vitrines et les devantures des petites boutiques qui vendent statues de saints, timbres et souvenirs, sont restées inchangées depuis des décennies. Les noms des magasins sont inscrits en lettres décoratives peintes sur les fenêtres et les enseignes. Au centre de la place se dresse une statue équestre de Philippe III, le roi de la maison de Habsbourg qui a ordonné la construction de la place telle qu'elle est aujourd'hui.

Plaza Mayor, le cœur battant de Madrid
Plaza Mayor, le cœur battant de Madrid

Madrid

L'histoire de la Plaza Mayor

Tout a commencé avec un modeste marché qui se tenait au même endroit, à l'extérieur des murs de la ville, au temps du Moyen Âge. La place s'appelait alors Plaza del Arrabal puis par la suite, au gré de l'histoire, Plaza de la Constitución, Plaza Real et Plaza de la República. Toutefois, pour les habitants elle a toujours été « la place principale » : Plaza Mayor. Le roi Philippe de Habsbourg, surnommé Philippe le Beau, trouvait que la place était un désastre. Il ordonna alors à l'architecte de la cour Juan de Herrera de la rénover entièrement avec la Casa de la Panadería (Maison de la Boulangerie), richement ornée de fresques, comme pièce de résistance. Après une série d'incendies, la place prit peu à peu sa forme actuelle : rectangulaire avec des portes de chaque côté, 2 tours de guet se faisant face et bordée de bâtiments de couleur rouge ocre sur 4 étages. Les madrilènes pouvaient également assister aux exécutions publiques et aux corridas depuis l'un des 237 balcons en fer forgé surplombant la place.

“Il était possible d'assister aux exécutions publiques et aux corridas depuis l'un des 237 balcons”

Statue de Philippe III sur la place

Manger et boire sur la Plaza Mayor

La Plaza Mayor est un lieu populaire qui attire des milliers de visiteurs chaque jour. Beaucoup viennent pour admirer la grandeur de cette place historique, mais également pour commander une tasse de « café con leche » ou une assiette remplie de tapas dans l'une des terrasses de cafés baignées de soleil. Certes, les cafés sont touristiques, mais les bars et restaurants situés à quelques pas sont restés plutôt authentiques. Le Mesón de la Guitarra est idéal pour prendre un verre de vin frais ou un pichet de sangria, tandis que le Museo del Jamon sert des bières rafraîchissantes et des sandwichs au jambon ibérique. Le Mesón del Champiñon offre quant à lui un large choix de tapas qui sont à tomber par terre.

On ne s'ennuie jamais sur la Plaza Mayor

Crédits photos

  • On ne s'ennuie jamais sur la Plaza Mayor: Joerg Hackemann, 123rf