KLM uses cookies.

KLM’s websites use cookies and similar technologies. KLM uses functional cookies to ensure that the websites operate properly and analytic cookies to make your user experience optimal. Third parties place marketing and other cookies on the websites to display personalised advertisements for you. These third parties may monitor your internet behaviour through these cookies. By clicking ‘agree’ next to this or by continuing to use this website, you thereby give consent for the placement of these cookies. If you would like to know more about cookies or adjusting your cookie settings, please read KLM’s cookie policy.

Votre navigateur ne semble pas à jour.
Pour utiliser en toute sécurité toutes les fonctionnalités de KLM.com, nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur, ou d'en choisir un autre. Si vous poursuivez avec cette version, certaines parties du site internet pourraient ne pas s'afficher correctement, ou ne pas s'afficher du tout. La sécurité de vos informations personnelles est par ailleurs mieux préservée avec un navigateur mis à jour.

 

Le centre du monde

Quito, capitale de l'Équateur, se trouve dans l'hémisphère sud. Et pourtant, elle n'est qu'à 20 kilomètres de la ligne qui sépare les hémisphères nord et sud. C'est le scientifique français Charles-Marie de La Condamine qui a déterminé, avec plus ou moins de précision, l'emplacement de cette séparation. Un grand monument y a été construit : La Mitad del Mundo, le centre du monde.

Des techniques de mesure plus élaborées ont depuis permis d'identifier l'emplacement réel de l'équateur, à 240 mètres plus au nord. Néanmoins, le Mitad del Mundo attire toujours autant de visiteurs. Le monument fait partie d'un complexe regroupant des boutiques et des attractions à proximité de la paisible ville de San Antonio de Pichincha. Tous les dimanches et pendant les vacances, la ville s'anime autour du marché hebdomadaire où se mélangent musique et danse traditionnelles.

Musée ethnographique

Le Musée d'ethnologie

Le monument, haut de 30 mètres, porte au sommet un globe en métal. À l'intérieur se trouve un musée d'ethnologie où l'on peut découvrir les différents groupes ethniques de l'Équateur. Votre visite commence par un trajet en ascenseur jusqu'au sommet, d'où vous descendez quelques marches pour accéder au musée. Vous pouvez également visiter les pavillons représentant chacun un pays ayant participé à l'expédition organisée pour déterminer l'emplacement de l'équateur, au 18ème siècle. Si vous passez peu de temps sur place, visitez en priorité le pavillon français qui relate cette extraordinaire expédition. Pour terminer, admirez la Fundación Quito Colonial, une représentation miniature des villes équatoriennes de Guayaquil, Cuenca et Quito.

L'équateur passe par ici ?

L'indéfinissable limite de zéro degré

L'endroit où se trouve la latitude 0° 0' 0" existe bien, mais ce n'est certainement pas sur le site du monument. Les scientifiques de l'expédition se sont certes trompés, mais seulement de quelques centaines de mètres. Compte tenu des outils et des ressources dont ils disposaient à l'époque, on peut considérer qu'ils ont réalisé un exploit. Aujourd'hui, la plupart des visiteurs utilisent le GPS de leur appareil photo ou téléphone pour trouver l'emplacement exact de l'équateur. Néanmoins, cette méthode n'est pas fiable à 100 %. L'affirmation selon laquelle le Museo Intiñan se trouve à l'endroit précis de l'équateur n'a pas été confirmée. Pourtant, la proximité de cet emplacement avec l'équateur permet à de nombreux curieux de réaliser des expériences uniques. Le plus célèbre d'entre elles vise à démontrer la soi-disant force de Coriolis : si vous versez de l'eau dans un objet sphérique, au nord de l'équateur elle s'écoulera dans le sens des aiguilles d'une montre et au sud de l'équateur, elle s'écoulera dans le sens contraire. Autre fait étrange, votre poids est légèrement inférieur sur l'équateur que partout ailleurs sur la terre.

L'équilibre parfait sur la ligne de zéro degré

Crédits photos

  • Musée ethnographique: Eric Schmuttenmaer, Flickr
  • L'équilibre parfait sur la ligne de zéro degré: Eric Schmuttenmaer, Flickr