KLM uses cookies.

KLM’s websites use cookies and similar technologies. KLM uses functional cookies to ensure that the websites operate properly and analytic cookies to make your user experience optimal. Third parties place marketing and other cookies on the websites to display personalised advertisements for you. These third parties may monitor your internet behaviour through these cookies. By clicking ‘agree’ next to this or by continuing to use this website, you thereby give consent for the placement of these cookies. If you would like to know more about cookies or adjusting your cookie settings, please read KLM’s cookie policy.

Votre navigateur ne semble pas à jour.
Pour utiliser en toute sécurité toutes les fonctionnalités de KLM.com, nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur, ou d'en choisir un autre. Si vous poursuivez avec cette version, certaines parties du site internet pourraient ne pas s'afficher correctement, ou ne pas s'afficher du tout. La sécurité de vos informations personnelles est par ailleurs mieux préservée avec un navigateur mis à jour.

 

Le charme de la Ruelle d'Or

À l'ombre du Château de Prague se trouve la « Zlata ulicka», la Ruelle d'Or. La rue doit son nom aux orfèvres logés ici par l'empereur Rodolphe II. Selon la légende, il leur aurait demandé d'inventer une substance capable de transformer le métal en or. En réalité, l'histoire est beaucoup moins fantasque : au 16ème siècle, ces 11 petites maisons furent construites dans cette rue pour accueillir les gardes du château et leurs familles.

Les maisons multicolores du 16ème siècle de la Ruelle d'Or font partie des endroits les plus photographiés de la ville. Aux 18ème et 19ème siècles, les maisons étaient occupées par des squatteurs et plus tard, par des artistes, dont le célèbre poète et écrivain tchèque Franz Kafka (1883-1924). Il a vécu 2 ans dans la maison bleue qui était celle de sa sœur, au numéro 22.

L'ancienne résidence de l'écrivain Franz Kafka

Une rue peuplée de noms célèbres

L'histoire raconte que Kafka a écrit ses meilleures œuvres ici, notamment le roman « Le Château ». Son ancienne maison abrite aujourd'hui la librairie Kafka et un petit musée. Dans les autres maisons, des boutiques de souvenirs vendent divers objets artisanaux. En réalité, il serait difficile de vivre dans ces maisons car les plafonds sont si bas qu'un adulte peut à peine s'y tenir debout. Un autre écrivain célèbre a résidé dans la Ruelle d'Or : Jaroslav Seifert, lauréat du prix Nobel. De plus, la diseuse de bonne aventure Madame de Thèbes résida au numéro 14. Elle lisait l'avenir dans les cartes et fut arrêtée à la fin de la Seconde Guerre Mondiale par la Gestapo après avoir prédit qu'Hitler allait bientôt mourir.

La Ruelle d'Or en hiver

La Ruelle d'Or dans une lumière dorée

La Ruelle d'Or est encore plus jolie la nuit, ou au crépuscule, que la journée. La lumière du soir projette une lueur dorée magique sur ces maisonnettes pittoresques. Vous voulez voir la rue d'un point de vue complètement différent ? Montez donc les escaliers au niveau du numéro 24 et visitez les remparts, où sont exposés des armures, des boucliers en bois et des lances. Vous y trouverez également une salle de torture contenant d'anciens instruments de torture.

Lueur dorée du soir

Crédits photos

  • L'ancienne résidence de l'écrivain Franz Kafka: Igor.Stevanovic, Shutterstock
  • Lueur dorée du soir: Jelle Druyts, Flickr