KLM uses cookies.

KLM’s websites use cookies and similar technologies. KLM uses functional cookies to ensure that the websites operate properly and analytic cookies to make your user experience optimal. Third parties place marketing and other cookies on the websites to display personalised advertisements for you. These third parties may monitor your internet behaviour through these cookies. By clicking ‘agree’ next to this or by continuing to use this website, you thereby give consent for the placement of these cookies. If you would like to know more about cookies or adjusting your cookie settings, please read KLM’s cookie policy.

Votre navigateur ne semble pas à jour.
Pour utiliser en toute sécurité toutes les fonctionnalités de KLM.com, nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur, ou d'en choisir un autre. Si vous poursuivez avec cette version, certaines parties du site internet pourraient ne pas s'afficher correctement, ou ne pas s'afficher du tout. La sécurité de vos informations personnelles est par ailleurs mieux préservée avec un navigateur mis à jour.

 

Le Grand Bazar : toute une ville sous un seul toit

Lampes à huile colorées, épices parfumées et linge de hammam tissé main : réparti sur 60 rues et près de 5000 magasins du Grand Bazar, le plus grand marché couvert du monde offre une vaste sélection de produits. Nulle part ailleurs en Turquie vous ne pourrez observer un tel reflet du melting pot typique des cultures, de l'esprit d'entreprise des Turcs et des superbes marchandises vendues depuis des siècles.

Istanbul a été la capitale des 3 plus grands empires de l'histoire : l'Empire romain, l'Empire byzantin et l'Empire ottoman. À l'époque faste de l'Empire ottoman, au début du 17ème siècle, c’était au Grand Bazar couvert que transitaient toutes les marchandises de la Méditerranée. Pour vraiment vous imprégner de l'atmosphère mystique du vieil Istanbul, déambulez dans le labyrinthe de rues couvertes.

Lampes colorées dans le Grand Bazar
Lampes colorées dans le Grand Bazar

Istanbul

Un monde en soi

Le Grand Bazar est un lieu d'échange important du Moyen-Orient depuis 1461. Au milieu de ce dédale de ruelles se trouvent 2 « bedestens », des bâtisses en forme de dôme abritant le marché, qui ont été construites en 1455 sur ordre du sultan Mehmed le Conquérant. C’est toujours  au cœur du bazar, derrière les murs élevés du Bedesten Cevahir, que se vendent les marchandises les plus précieuses, telles que les antiquités. Sous le règne du sultan Soliman le Magnifique, au 16ème siècle, le bazar s’agrandit considérablement. En 1894, après la destruction d'une partie du marché par un tremblement de terre, le bazar fit l'objet d'une restauration de grande ampleur.

Le complexe du marché couvert s'étend sur une superficie de 31 hectares et comprend des milliers de boutiques, cafés et restaurants, ainsi que des éléments architecturaux particuliers. On y trouve notamment 2 vieilles mosquées et 4 fontaines ornées de superbes mosaïques. Le bazar dispose également de 2 hammams du 14ème siècle. Le Hamam Oruculer, réservé aux hommes, est l'un des plus réputés et des plus propres d'Istanbul. Son nom vient de la porte Oruculer (porte des tisserands), où se trouve l'établissement de bains publics.

Vue aérienne du Grand Bazar

Bazar sous le soleil

En Turc, le Grand Bazar est également connu sous le nom de Kapalıçarşı, ce qui signifie « bazar couvert ». Le marché été couvert non seulement pour être ouvert par tous les temps, mais aussi pour protéger les marchandises contre le vol. Aujourd'hui encore, le bazar est totalement fermé à la fin de chaque jour de marché.

L'un des aspects qui a changé au fil du temps est l'utilisation de la lumière. Jadis, les commerçants n'utilisaient que la lumière naturelle ; les lampes à huile et les feux étaient interdits en raison des risques d'incendie. Le marché commençait tôt le matin, lorsque les premiers rayons du soleil filtraient au travers des hautes fenêtres sous les toits en forme dôme, et se poursuivait jusqu'au coucher du soleil. Les artisans et commerçants sont regroupés dans des rues nommées d'après leurs marchandises ; on trouve la rue des fabricants de casques, des fabricants de serviettes ou des fabricants de dessus de lit. Aujourd'hui encore, de nombreux articles semblables sont vendus dans une même rue. Les portes d'accès au bazar portent également le nom de marchandises. Par exemple, la porte nord est nommée Sahaflar Kapısı (vendeurs de livres d'occasion) et la porte est Kuyumcular Kapısı (bijoutiers).

“Jusqu'à la fin du 19ème siècle, il était assez courant de voir une famille, après une longue journée au bazar, rentrer chez elle les bras chargés de meubles, de linge de maison, de produits d'épicerie fine, de bijoux signés et de nouveaux vêtements, et même d’armes pour le maître de maison.”