KLM uses cookies.

KLM’s websites use cookies and similar technologies. KLM uses functional cookies to ensure that the websites operate properly and analytic cookies to make your user experience optimal. Third parties place marketing and other cookies on the websites to display personalised advertisements for you. These third parties may monitor your internet behaviour through these cookies. By clicking ‘agree’ next to this or by continuing to use this website, you thereby give consent for the placement of these cookies. If you would like to know more about cookies or adjusting your cookie settings, please read KLM’s cookie policy.

Votre navigateur ne semble pas à jour.
Pour utiliser en toute sécurité toutes les fonctionnalités de KLM.com, nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur, ou d'en choisir un autre. Si vous poursuivez avec cette version, certaines parties du site internet pourraient ne pas s'afficher correctement, ou ne pas s'afficher du tout. La sécurité de vos informations personnelles est par ailleurs mieux préservée avec un navigateur mis à jour.

 

La bombe nucléaire larguée sur Nagasaki

Une explosion dévastatrice suivie d'un nuage de fumée en forme de champignon : le largage de la bombe atomique sur Nagasaki le 9 août 1945 restera à jamais gravé dans la mémoire du Japon (et du monde entier). Le Musée de la bombe atomique de Nagasaki vous replonge dans ce terrible jour et expose les conséquences du bombardement. Le Parc de la Paix adjacent est un site dédié à la contemplation avec un message clair : plus jamais ça !

En un éclair, près de 30 % de la ville de Nagasaki ont été rayés de la carte. Près de 75 000 personnes ont péri sur le coup et 75 000 autres sont mortes des suites de leurs blessures et de l'exposition aux rayonnements radioactifs. Les Américains ont décidé de lancer la bombe A, qu'ils surnommaient « Fat Man » car les Japonais refusaient de se rendre. Les États-Unis avaient déjà largué une autre bombe nucléaire sur Hiroshima, trois jours plus tôt.

Musée de la bombe atomique
Musée de la bombe atomique

Nagasaki

Musée de la bombe atomique

L'inimaginable juste sous vos yeux

Le Musée de la bombe atomique rend les événements dramatiques de 1945 tangibles et compréhensibles. La première partie du musée montre la vie à Nagasaki avant la catastrophe. Une horloge géante est arrêtée à l'heure exacte à laquelle la bombe est tombée sur la ville : 11 h 02. Après la « reconstitution » du bombardement, vous traverserez une réplique de la cathédrale d'Urakami, qui s'élevait jadis à proximité du point d'impact. Le musée propose également plusieurs expositions interactives sur la bombe, ses effets sur la ville et l'impact des rayonnements radioactifs en général. Les témoignages de survivants qui nous permettent de comprendre l'inimaginable sont aussi très impressionnants.


Faites particulièrement attention à l'eau qui traverse tout le musée. Peu de temps après l'explosion désastreuse, l'eau était la première chose dont les survivants avaient besoin, mais elle était devenue radioactive et donc dangereuse. Le bruit de ce ruisseau symbolise la détresse de toutes les victimes.

Les sculptures du Parc de la Paix

Situé à côté du Musée de la bombe atomique, le Parc de la Paix a été construit en 1955 aux abords de l'hypocentre de la bombe. Il compte de nombreuses sculptures offertes par des contributeurs du monde entier. Le monument le plus frappant est la Statue de la Paix. Cette pièce de dix mètres de haut est l'œuvre de Seibo Kitamura, un sculpteur de Nagasaki. La statue symbolise le désir des habitants de Nagasaki de vivre dans un monde de paix. L'homme a une main tendue vers le ciel, source de danger. Avec son bras gauche, il appelle à la paix.



Chaque jour, des groupes scolaires locaux viennent voir la statue et y déposer des couronnes de fleurs, en commémoration de l'un des bombardements les plus atroces de notre histoire. Chaque année, le 9 août, une cérémonie est organisée devant ce monument : le maire de Nagasaki lit sa Déclaration de paix au monde. La Fontaine de la Paix est située à la pointe sud du parc. Ce monument rend également hommage aux personnes qui sont mortes de soif ou d'empoisonnement après avoir bu l'eau radioactive.

Fontaine de la Paix