KLM uses cookies.

KLM’s websites use cookies and similar technologies. KLM uses functional cookies to ensure that the websites operate properly and analytic cookies to make your user experience optimal. Third parties place marketing and other cookies on the websites to display personalised advertisements for you. These third parties may monitor your internet behaviour through these cookies. By clicking ‘agree’ next to this or by continuing to use this website, you thereby give consent for the placement of these cookies. If you would like to know more about cookies or adjusting your cookie settings, please read KLM’s cookie policy.

Votre navigateur ne semble pas à jour.
Pour utiliser en toute sécurité toutes les fonctionnalités de KLM.com, nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur, ou d'en choisir un autre. Si vous poursuivez avec cette version, certaines parties du site internet pourraient ne pas s'afficher correctement, ou ne pas s'afficher du tout. La sécurité de vos informations personnelles est par ailleurs mieux préservée avec un navigateur mis à jour.

 

La statue de la Liberté

Affectueusement surnommée Lady Liberty, elle est le symbole de la liberté, de l'espoir et du rêve américain. Depuis Battery Park, des bateaux partent tous les jours vers Liberty Island, où la statue de la Liberté domine la ville. Bien que la statue n'ait pas l'air particulièrement imposante depuis Manhattan, une fois sur l'île elle fait montre d'une présence impressionnante. Les visiteurs peuvent grimper jusqu'à son sommet et même regarder par sa couronne.

La statue de la Liberté a été conçue par le sculpteur français Frédéric Bartholdi, qui a travaillé sur la statue pendant neuf ans. Bartholdi avait fondé les plans de cette sculpture typiquement américaine sur les croquis d'une statue qu'il destinait au phare du canal de Suez. Cependant, l'Égypte n'avait pas les moyens d'acquérir la statue. Grâce à plusieurs collectes de fonds, elle fut finalement achetée par le peuple français et remise aux États-Unis en l'honneur du centenaire de la Déclaration d'indépendance des États-Unis.

La statue de la Liberté sur Liberty Island
La statue de la Liberté sur Liberty Island

New York

“Les pointes de la couronne symbolisent les sept mers et les sept continents”

La flamme a une longue histoire

Une sculpture empreinte de symbolisme

Haute de 46 mètres et pesant 225 tonnes, la statue a été expédiée dans 214 caisses. Le piédestal n'était pas inclus et a dû être payé par la ville de New York. C'est pour cette raison que, pendant de nombreuses années, la flamme de la liberté fut exposée à Madison Square Park. Il aura fallu 10 ans pour enfin mettre la statue à sa place actuelle. Pour s'assurer qu'elle serait capable de résister à des vents violents, Gustave Eiffel (rendu célèbre par la tour Eiffel) conçut une structure robuste faite de métal et d'acier.

La statue de la Liberté est empreinte de symbolisme. Son nom initial était « La liberté éclairant le monde ». La torche qu'elle tient dans la main droite représente la lumière de la liberté. Dans sa main gauche, elle tient un livre portant l'inscription « July IV MDCCLXXVI » (4 juillet 1776). Il s'agit de la date à laquelle la Déclaration d'indépendance des États-Unis a été signée. La couronne n'est pas exempte de symboles non plus, puisque ses sept pointes représentent les sept mers et les sept continents.

La statue de la Liberté au coucher du soleil

Un coup d'œil sous sa jupe

Même si une visite à Liberty Island est déjà une expérience en soi, une promenade autour de la statue est encore plus unique si elle s'accompagne d'une visite à l'intérieur. Tout le monde peut acheter des billets pour visiter le piédestal, mais pour visiter la couronne, il n'y en a qu'un nombre limité par jour. La statue de la Liberté a un ascenseur, mais les 33 derniers mètres de la couronne sont uniquement accessibles par un escalier en colimaçon de 377 marches. Heureusement, il existe plusieurs plateformes de repos où vous pourrez reprendre votre souffle et admirer l'ingénieuse structure en acier de la statue. Cela en vaut indiscutablement la peine : les 25 fenêtres de la couronne offrent une vue spectaculaire sur les gratte-ciel de Manhattan.

Les fenêtres à l'intérieur de la couronne de la statue