KLM uses cookies.

KLM’s websites use cookies and similar technologies. KLM uses functional cookies to ensure that the websites operate properly and analytic cookies to make your user experience optimal. Third parties place marketing and other cookies on the websites to display personalised advertisements for you. These third parties may monitor your internet behaviour through these cookies. By clicking ‘agree’ next to this or by continuing to use this website, you thereby give consent for the placement of these cookies. If you would like to know more about cookies or adjusting your cookie settings, please read KLM’s cookie policy.

Votre navigateur ne semble pas à jour.
Pour utiliser en toute sécurité toutes les fonctionnalités de KLM.com, nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur, ou d'en choisir un autre. Si vous poursuivez avec cette version, certaines parties du site internet pourraient ne pas s'afficher correctement, ou ne pas s'afficher du tout. La sécurité de vos informations personnelles est par ailleurs mieux préservée avec un navigateur mis à jour.

 

La rue où chacun trouve son compte

Des dizaines d'hôtels, des cafés à l'ambiance rétro et de la musique live omniprésente : telle est Khao San Road, rue animée qui offre toujours mille choses à faire, et pas seulement aux routards. Déambulez dans les rues marchandes, offrez-vous un massage de pieds, essayez les nouilles frites... Le tout sans même changer de trottoir.

Du livre d'occasion au ticket de bus, Khao San propose tout ce dont le voyageur a besoin. Au fil des années, cette rue proche du palais royal a fait l'objet de rénovations importantes. Les restaurants se sont parés d'une décoration intérieure raffinée et les hôtels se sont dotés de la climatisation, voire de piscines aménagées sur les toits. Dans la rue pourtant, la vie n'a pas changé. Cette alliance du bon marché et du douillet font de Khao San un des lieux préférés de tout un chacun.

Terriblement bon marché !

Khao San est célèbre pour son marché, et le fait que les étudiants thaïlandais aiment y faire leurs courses en dit long sur les prix pratiqués. Collier, hamac, vêtement, CD ou cocktail : quel que soit votre achat, le marchandage est de mise. Obtenir une remise est le fruit d'un jeu complexe consistant à demander le prix, rire poliment et multiplier les compliments. Vous augmentez alors vos chances. Autre règle d'or : les résultats d'une négociation sont souvent meilleurs lorsque l'on discute calmement. En fin de compte, votre impression du quartier dépendra de vos conversations avec les marchands, que vous repartiez avec ou sans article.

Marchandises à bas prix

Au coucher du soleil

Si vous le pouvez, visitez Khao San en fin d'après-midi, pour pouvoir goûter l'ambiance de la soirée. Juste avant le coucher du soleil, les voitures à bras commencent à s'activer sur la rue commerçante, apportant des barbecues sur lesquels crépitent bientôt les brochettes au saté, les calmars et les épis de maïs. D'autres échoppes mobiles proposent des rouleaux de printemps, ou encore des nouilles aux crevettes à manger sur le pouce. Des bouffées de musique douce provenant des terrasses vous invitent à déguster une bière thaïlandaise. À mesure que les passants affluent vers Khao San, des hommes s'activent à distribuer les prospectus de diverses discothèques, qui ouvrent leurs portes aux alentours de minuit. Les groupes installent leur matériel dans les nombreux cafés, et sont alors prêts pour enchaîner les reprises occidentales ou jouer de la musique thaïlandaise jusqu'au bout de la nuit.

La cuisine de rue
Sacrifice au temple

Entre encens et défenses

La rue débouche sur le complexe du temple Wat Chana Songkhram. Des moines y résident, entre les stupas et la tour principale. Dans la salle de prière, habillée de statues du Bouddha, de fleurs et de défenses d'ébène, les visiteurs thaïlandais brûlent des cierges et des bâtons d'encens, et dispersent des fleurs de lotus devant la grande statue du Bouddha. Il règne à l'intérieur de ces murs une atmosphère apaisante : ici, le temps semble s'égrener plus lentement. L'abondance des arbres fait de ce temple de 200 ans une oasis de calme fort appréciée au cœur de cette ville si animée.

Crédits photos

  • La cuisine de rue: project1photography, Shutter