KLM uses cookies.

KLM’s websites use cookies and similar technologies. KLM uses functional cookies to ensure that the websites operate properly and analytic cookies to make your user experience optimal. Third parties place marketing and other cookies on the websites to display personalised advertisements for you. These third parties may monitor your internet behaviour through these cookies. By clicking ‘agree’ next to this or by continuing to use this website, you thereby give consent for the placement of these cookies. If you would like to know more about cookies or adjusting your cookie settings, please read KLM’s cookie policy.

Votre navigateur ne semble pas à jour.
Pour utiliser en toute sécurité toutes les fonctionnalités de KLM.com, nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur, ou d'en choisir un autre. Si vous poursuivez avec cette version, certaines parties du site internet pourraient ne pas s'afficher correctement, ou ne pas s'afficher du tout. La sécurité de vos informations personnelles est par ailleurs mieux préservée avec un navigateur mis à jour.

 

Le symbole d'Athènes : l'Acropole

L'Acropole est probablement le plus important des sites antiques grecs. Ces ruines âgées de 2 500 ans dominent Athènes depuis le sommet de la colline sacrée. Si le temple du Parthénon, avec ses colonnes remarquables, est le monument le plus célèbre au sommet de la colline, il ne représente que l'un des nombreux trésors que compte l'Acropole. Après des années de restauration, les palais, colonnes et sculptures reflètent à nouveau la splendeur, la puissance et la richesse de la ville.

L'Acropole est bien plus qu'un monument de renommée mondiale. Elle était autrefois une ville composée de plusieurs bâtiments ; cependant, au cours des siècles, elle a beaucoup souffert, à cause de ses ennemis... mais également des archéologues. Les Byzantins transformèrent les temples en églises, le gouverneur turc utilisa le sanctuaire Érechthéion pour abriter son harem et, il y a 200 ans, les Britanniques achetèrent un grand nombre de sculptures en marbre. Heureusement, de nombreuses structures ont depuis été restaurées. Promenez-vous au sein de cet incroyable berceau de la civilisation occidentale.

L'Acropole, au sommet de la colline
L'Acropole, au sommet de la colline

Athènes

Le Parthénon

Symbole de la Grèce antique

Le Parthénon est le bâtiment le plus photographié de l'Acropole, et ses colonnes sont le symbole incontesté de la richesse de la Grèce antique. Son nom signifie « l'appartement de la Vierge », et il a été construit pour Athéna Parthénos, la déesse à l'origine de la richesse de la ville. Lors de votre promenade autour du temple, observez les brillantes finitions et les sculptures qui ornent les frontons, de chaque côté de la façade. Des panneaux de marbre, appelés métopes, illustraient autrefois des scènes historiques magnifiquement peintes et dorées, comme la chute de Troie. Malheureusement, les couleurs se sont effacées au fil du temps.

La métamorphose de l'Acropole

Il y a près de 200 ans, les Grecs ont commencé à restaurer la ville sur la colline, effaçant les traces des ajouts ultérieurs faits à l'Acropole. En 1875, la tour franque a été démolie, bien que ce monument ait été l'un des joyaux d'Athènes pendant des siècles. Depuis quelques années, il est devenu évident que toutes les restaurations n'ont pas été effectuées par des professionnels : une grande quantité de marbre a commencé à s'effondrer lorsque le métal utilisé à l'époque s’est mis à rouiller. Aujourd'hui, le métal a été remplacé par du titane, les piliers ont été redressés et les décorations murales ont été nettoyées au laser. L'Acropole n'attend plus que vous !