KLM uses cookies.

KLM’s websites use cookies and similar technologies. KLM uses functional cookies to ensure that the websites operate properly and analytic cookies to make your user experience optimal. Third parties place marketing and other cookies on the websites to display personalised advertisements for you. These third parties may monitor your internet behaviour through these cookies. By clicking ‘agree’ next to this or by continuing to use this website, you thereby give consent for the placement of these cookies. If you would like to know more about cookies or adjusting your cookie settings, please read KLM’s cookie policy.

Votre navigateur ne semble pas à jour.
Pour utiliser en toute sécurité toutes les fonctionnalités de KLM.com, nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur, ou d'en choisir un autre. Si vous poursuivez avec cette version, certaines parties du site internet pourraient ne pas s'afficher correctement, ou ne pas s'afficher du tout. La sécurité de vos informations personnelles est par ailleurs mieux préservée avec un navigateur mis à jour.

 

Les trois immanquables de la Galerie des Offices

La Galerie des Offices est l'un des musées les plus anciens et les plus célèbres du monde. L'entrée se trouve au coin de la Piazza della Signoria, le cœur battant de la vie florentine depuis des siècles. Dans la cinquantaine de salles de la Galerie des Offices, vous trouverez des chefs-d'œuvre du Caravage, de Botticelli, de Léonard de Vinci et de Michel-Ange.

Florence elle-même est un musée vivant, riche en palais séculaires et en trésors de la Renaissance. Une simple promenade à travers la ville vous donnera l'impression de visiter un musée. Et si vous décidez d'en visiter un, allez à la Galerie des Offices. Les Offices entrent dans la même catégorie que le Louvre, l'Ermitage et le Musée du Prado : ses chefs-d'œuvre classiques comptent parmi les plus impressionnants du monde. Il vous faudra bien la journée entière pour admirer toutes les pièces de son immense collection. Pour vous aiguiller, nous vous recommandons trois œuvres immanquables.

Le chef-d'œuvre de Botticelli

La Naissance de Vénus

« La Naissance de Vénus » de Sandro Botticelli est sans doute l'un des tableaux les plus célèbres du monde. La peinture dépeint la naissance de l'amour : Vénus, la déesse de l'amour, sort nue d'un coquillage avec sa servante Ora à ses côtés. Vénus couvre timidement sa pudeur de sa main, tandis qu'Ora se tient prête à couvrir sa nudité d'une belle étoffe. Avant de commencer à peindre, Botticelli a étudié la célèbre sculpture en marbre de la Vénus de Médicis, exposée dans une autre salle du musée.

Bacchus et Le Caravage

Le Caravage entretenait une relation intime avec Bacchus, le dieu du vin, de l'ivresse et de l'ivrognerie dépeint ici. Le peintre était connu pour son tempérament impétueux et ses excès. Dans ses peintures révolutionnaires, Le Caravage aimait à souligner l'humanité de ses sujets. Le portrait qu'il a peint à la fin du 16ème siècle n'idéalise pas vraiment le dieu Bacchus : celui-ci est représenté comme un homme avec qui Le Caravage festoie dans les bars et les maisons closes. L'artiste a également dévié de la norme traditionnelle en renonçant au paysage habituel de fond.

Le compagnon d'ivresse du Caravage
Une Marie plus humaine

Vierge d'Ognissanti

Le retable de la Vierge d'Ognissanti illustre également une approche nouvelle. Giotto peint cette œuvre aux alentours de 1310, marquant ainsi un tournant dans l'histoire de la peinture. En effet, c'est la première fois qu'un peintre médiéval utilise la perspective. Avec cette création, Giotto s'est placé en fer de lance d'une des révolutions les plus importantes de l'histoire de l'art. Il est également considéré comme le « père » de la Renaissance de par ce style de peinture. Le retable représente Marie, assise sur un trône. La profondeur apparente de ses vêtements et du trône la rendent beaucoup plus humaine, quelque chose d'inouï à cette époque.