KLM uses cookies.

KLM’s websites use cookies and similar technologies. KLM uses functional cookies to ensure that the websites operate properly and analytic cookies to make your user experience optimal. Third parties place marketing and other cookies on the websites to display personalised advertisements for you. These third parties may monitor your internet behaviour through these cookies. By clicking ‘agree’ next to this or by continuing to use this website, you thereby give consent for the placement of these cookies. If you would like to know more about cookies or adjusting your cookie settings, please read KLM’s cookie policy.

Votre navigateur ne semble pas à jour.
Pour utiliser en toute sécurité toutes les fonctionnalités de KLM.com, nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur, ou d'en choisir un autre. Si vous poursuivez avec cette version, certaines parties du site internet pourraient ne pas s'afficher correctement, ou ne pas s'afficher du tout. La sécurité de vos informations personnelles est par ailleurs mieux préservée avec un navigateur mis à jour.

 

Les merveilles d'Arikok

La réserve naturelle d'Arikok couvre près d'un cinquième de l'île d'Aruba. Située dans un superbe paysage volcanique, Arikok abrite la quasi-totalité de la faune et de la flore de l'île. En outre, le parc national renferme un grand nombre de sites historiques.

Sur cette partie de l'île, les collines déchiquetées, vestiges d'anciennes coulées de lave, s'imposent aux yeux des promeneurs. Ce parc de 34 kilomètres carrés présente une grande variété de roches (craie, corail fossilisé, roches ignées incrustées de quartz vert, etc.) et abrite les deux plus hautes collines de l'île : le Jamanota (188 mètres) et l'Arikok (176 mètres), qui a donné son nom au parc naturel.

Le patrimoine culturel d'Aruba

Le parc renferme une multitude de sites historiques, tels que des peintures rupestres datant des Indiens Caquetio sur les rochers de Cunucu Arikok et les parois de la grotte de Fontein. En les examinant de près, vous pouvez reconnaître l'oiseau étrange du logo du parc. Dans le parc se trouvent également d'anciens sites de peuplement où s'étendaient autrefois les plus anciennes plantations d'Aruba. Ici, les visiteurs peuvent se rendre compte des difficultés qu'ont pu rencontrer les familles qui se sont installées il y a de nombreuses années. Malgré un environnement hostile, ils réussirent à construire des maisons en adobe, un mélange de boue et de foin. Après avoir étudié cette technique de construction, les administrateurs du parc rebâtirent un certain nombre de ces maisons traditionnelles en boue à Cunucu Arikok et près des plantations de Prins. À Masiduri, les touristes peuvent également visiter une exposition sur l'aloès, une plante médicinale qui représentait l'un des produits d'exportation les plus prisés d'Aruba au début du 19ème siècle.

Peintures rupestres de la grotte de Fontein
Conchi, une piscine naturelle

Le plus beau site d'Aruba

La côte nord d'Aruba abrite de nombreuses baies, nommées « bocas ». Ces magnifiques criques escarpées sont façonnées par le vent et la mer, à l'image des immenses dunes présentes sur les plages de sable blanc. Les baies de Boca Prins et de Dos Playa sont remarquables, mais la plus fréquentée de toutes est la baie de Conchi. Cette piscine naturelle n'est accessible qu'à pied, à cheval ou en 4x4. Le trajet relève de l'aventure, mais vos efforts vous mèneront dans un lieu paradisiaque.

Crédits photos

  • Peintures rupestres de la grotte de Fontein: Bas Bogers, Flickr
  • Conchi, une piscine naturelle: pizzatrain11, Flickr