KLM uses cookies.

KLM’s websites use cookies and similar technologies. KLM uses functional cookies to ensure that the websites operate properly and analytic cookies to make your user experience optimal. Third parties place marketing and other cookies on the websites to display personalised advertisements for you. These third parties may monitor your internet behaviour through these cookies. By clicking ‘agree’ next to this or by continuing to use this website, you thereby give consent for the placement of these cookies. If you would like to know more about cookies or adjusting your cookie settings, please read KLM’s cookie policy.

Votre navigateur ne semble pas à jour.
Pour utiliser en toute sécurité toutes les fonctionnalités de KLM.com, nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur, ou d'en choisir un autre. Si vous poursuivez avec cette version, certaines parties du site internet pourraient ne pas s'afficher correctement, ou ne pas s'afficher du tout. La sécurité de vos informations personnelles est par ailleurs mieux préservée avec un navigateur mis à jour.

 

Emprunter le pont Charles

L'impressionnant pont Charles, avec ses 16 piliers, est un des monuments majeurs de Prague. Le plus vieux pont de Prague doit son nom à l'empereur Charles IV, qui a non seulement commandé la construction de cet ouvrage de 516 mètres de long en 1357, mais a aussi posé la première pierre en personne. Initialement appelé tout simplement le pont de pierre, il ne reçut son nom actuel qu'en 1870.

En 1350, plus aucun pont ne reliait la ville au Château de Prague, situé sur l'autre rive du fleuve Vltava. En effet, le pont précédent fut détruit par de graves inondations en 1340. En vous promenant sur le pont, vous remarquerez la construction en forme de S, qui résulte probablement d'erreurs de calcul dans la construction initiale du pont, bien que certains l'imputent à la mauvaise qualité des travaux de restauration.

Les statues du pont

Des saints sur le pont

Les statues de 30 saints sont alignées des deux côtés du pont, où elles furent installées aux 17ème et 18ème siècles. La plus ancienne statue représente la crucifixion du Christ et remonte à 1667. Ce sont des juges et des nobles parties prenantes dans la Contre-Réforme, qui firent don de ces statues. Prague était le centre névralgique de ce mouvement réformiste au sein de l'Église catholique. Les sculptures furent ajoutées sur le modèle du pont Saint-Ange à Rome. Aujourd'hui, toutes les sculptures ont été remplacées par des répliques.

La tour du pont Charles

Un pont en grès

Le courant rapide de la Vltava fut un facteur important pris en compte dans la conception du pont et justifia l'utilisation du grès comme matériau de construction, car il ne s'érode pas. Les piliers du pont ont été fuselés pour ne pas entraver la circulation de l'eau. La légende raconte que des œufs furent ajoutés au ciment pour le renforcer. Cependant, les tests n’ont pas pu prouver que cela était vrai ; le mystère demeure donc. Si le pont Charles vaut le détour, prenez aussi le temps d'observer sa tour, située côté Sud : c'est l'une des plus belles constructions gothiques du monde.

Toute la chance du monde

Pour le plus grand plaisir des nombreux touristes qui affluent sur ce pont, il est accessible uniquement aux piétons. Il y a toujours du monde : des artistes vendent leurs peintures et leurs dessins, des artistes de rue divertissent les foules et, le soir, il constitue un lieu de rencontre que les jeunes gens apprécient. La foule s'amasse autour de la statue de Jean Népomucène, car la légende locale prétend que si vous touchez les deux plaques de cuivre de la statue en même temps, toute la chance du monde vous sourira.

L'art et le pont Charles

Crédits photos

  • L'art et le pont Charles: S-F, Shutterstock