KLM uses cookies.

KLM’s websites use cookies and similar technologies. KLM uses functional cookies to ensure that the websites operate properly and analytic cookies to make your user experience optimal. Third parties place marketing and other cookies on the websites to display personalised advertisements for you. These third parties may monitor your internet behaviour through these cookies. By clicking ‘agree’ next to this or by continuing to use this website, you thereby give consent for the placement of these cookies. If you would like to know more about cookies or adjusting your cookie settings, please read KLM’s cookie policy.

Votre navigateur ne semble pas à jour.
Pour utiliser en toute sécurité toutes les fonctionnalités de KLM.com, nous vous recommandons de mettre à jour votre navigateur, ou d'en choisir un autre. Si vous poursuivez avec cette version, certaines parties du site internet pourraient ne pas s'afficher correctement, ou ne pas s'afficher du tout. La sécurité de vos informations personnelles est par ailleurs mieux préservée avec un navigateur mis à jour.

 

La Willis Tower : l'icône de Chicago

Un gratte-ciel noir pourvu de 2 grandes antennes : la Willis Tower définit la ligne d'horizon de Chicago comme aucun autre bâtiment. Cette structure de 110 étages culmine à 442 mètres du sol. La vue depuis le Skydeck est phénoménale. Par beau temps, vous pourrez même apercevoir 4 États différents.

Lorsque la tour a été inaugurée en 1973, elle était le plus haut bâtiment du monde. Elle a d'abord été appelée Sears Tower, du nom de la société qui l'a construite : Sears Roebuck and Company. Même après le déménagement de l'entreprise à la fin des années 1980, la tour est restée connue sous le nom de Sears Tower. Toutefois, elle a été rebaptisée Willis Tower en 2009, en raison d'un contrat de bail avec la société Willis Group Holdings.

La Willis Tower domine la ligne d'horizon de Chicago
La Willis Tower domine la ligne d'horizon de Chicago

Chicago

Le rêve de Sears

Dans les années 1960, Sears Roebuck and Co. était à son apogée. À l'époque, la compagnie était le plus grand commerce de détail au monde et comptait énormément d'employés. Par conséquent, Sears a voulu édifier son siège dans le centre de Chicago, afin d'accueillir 13 000 de leurs quelque 350 000 employés. Les premiers plans étaient assez modestes, mais les architectes et les courtiers ont convaincu Sears de bâtir une grande tour avec des appartements dans les étages supérieurs.


En 1970, la société a annoncé qu'elle construisait la plus haute tour du monde. La Sears Tower dépassait alors d'un peu plus de 24 mètres le World Trade Center de New York. Pendant des décennies, la tour a conservé son record de hauteur mais, en 1998, elle a été dépassée par les tours jumelles Petronas à Kuala Lumpur. Aujourd'hui, le nouveau One World Trade Center à New York dépasse la Willis Tower, grâce au paratonnerre situé sur le toit, et est par conséquent également le plus haut bâtiment des États-Unis.

La Willis Tower vue du centre de Chicago
Vue plongeante depuis « The Ledge »

Un cube de verre au-dessus de la ville

Avec environ 25 000 visiteurs par jour, la Willis Tower est l'une des attractions phares de Chicago. Un ascenseur à grande vitesse propulse les visiteurs en un rien de temps au 103e étage, où le Skydeck offre une vue panoramique sur toute la ville. Avec de la chance, vous pourrez voir quatre États différents : le Michigan, l'Indiana, le Wisconsin et bien sûr l'Illinois lui-même. « The Ledge » (littéralement, « Le rebord ») est vraiment spectaculaire : 2 cubes de verre dépassent de 1,3 mètre de la façade de la tour. Le sol de « The Ledge » est également fait de verre, vous permettant ainsi de regarder vers le bas d'une hauteur vertigineuse : les gens dans la rue tout en bas ne semblent pas plus grands que de minuscules figurines de Lego.